Une clôture connectée et les vaches seront en sécurité

Elevages
clôture connectée

Quand il est impossible d’avoir un œil en permanence sur l’ensemble de ses îlots de pâturage, une start up propose une solution qui passe par un boitier connecté et un abonnement. Quand quelque chose cloche avec la clôture, le téléphone sonne.

07/04/2017 - 12:12

Une start up, née en Haute-Savoie à l’initiative de deux éleveurs, propose une solution de surveillance des clôtures électriques. Via l’internet des objets, un boîtier communique avec le téléphone de l’éleveur.

Partagez cet article: Une clôture connectée et les vaches seront en sécurité

Dans des parcs répartis sur plusieurs îlots, parfois éloignés les uns des autres, Philippe Boulens élève des Abondances à Ballaison (74) dans le Chablais. Pour le producteur de lait à reblochon, «un animal qui s’échappe, c’est toujours du temps perdu et les journées sont déjà bien remplies.» Pour cette raison, il a installé un boîtier VigiFence sur ses parcs isolés. Ainsi, «je reçois directement sur mon téléphone portable des alertes SMS lorsqu’une de mes clôtures est défaillante. En moins de 15 minutes, je peux être sur place et mettre la situation sous contrôle».

Une preuve de vie chaque jour

L’appareil engage la communication par le réseau de l’internet des objets Sigfox vers les serveurs VigiFence. Lorsqu’un défaut de courant est détecté, que la pile est faible ou que le dispositif a lui-même un défaut, le service déclenche automatiquement une alerte SMS sur le téléphone de l’éleveur. L’utilisateur reçoit une preuve de vie chaque jour pour lui assurer du bon fonctionnement du dispositif.

VIGIFENCE_AVANT_SANS_FILS

Le boitier qui surveille la clôture.

Pour équiper un parc, l’utilisateur achète le boîtier 207,50€ HT et choisit son forfait au service d’alerte en fonction de son usage, 6 mois (35€ HT) ou 12 mois (50€ HT). Il existe également un pack tout compris, incluant 2 ans de forfait pour 290€ HT. Le prix d’un peu plus de tranquillité?

Publicité
Simple Share Buttons