Et les gagnants sont …

En région
Les deux cuma Val de Veude et l’Idéal en Indre et Loire, ont servi de terrain d’étude aux jeunes élèves ayant participé au concours « A la rencontre des cuma » organisé avec la Banque Populaire.

Bravo aux jeunes de la classe 1ère Bac Pro CGEA Elevage de la MFR Val de l’Indre qui ont remporté le 1er prix du concours « A la rencontre des cuma » organisé par la section cuma Indre-et-Loire avec la Banque Populaire.

23/04/2018 - 18:00

Partagez cet article: Et les gagnants sont …

Trois groupes de la classe 1ère Bac Pro CGEA de la Maison Familiale Rurale Val de l’Indre étaient en compétition pour remporter le concours « A la rencontre des cuma » organisé en partenariat avec la Banque Populaire. Le principe: faire connaître les cuma auprès des jeunes des établissements scolaires agricoles. Les groupes d’élèves devaient rencontrer une cuma, réaliser un rapport et préparer une soutenance orale devant un jury. Les compétiteurs ont planché sur trois cas concrets étudiés dans des cuma. Un projet de renouvellement d’épandeur à fumier et un autre de presse à balles carrées à la cuma Val de Veude (Champigny-sur-Veude) et un projet de renouvellement de tracteur dans la cuma l’Idéal (Nouans).

Quatre lauréats 

Julien Lucas, William Ravelet, Alex Petit et Nathan Gatineau sont les heureux lauréats de ce concours. Ils se sont vus remettre un chèque de 500 € de la banque. Un coup de pouce financier non négligeable qui servira à leur classe pour financer le voyage d’études prévu en 2019 en Pologne. Pour les élèves, cet exercice est instructif à plusieurs égards: la connaissance des principes de la coopération agricole et plus précisément du fonctionnement des cuma, le montage économique d’un projet, l’approche technique des matériels. Ceci est d’autant plus important que l’enseignement agricole laisse assez peu de place dans les programmes au raisonnement de la mécanisation agricole et en particulier à la formule cuma. Pour Franck Mallet, le président de la section cuma d’Indre-et-Loire, celle-ci fait d’ailleurs parfois l’objet de clichés tel que « le matériel est souvent cassé ou mal entretenu ». Le contact avec la réalité sur le terrain permet donc de tordre le coup à ces préjugés.

Publicité
Simple Share Buttons