[Réseau cuma] La FP 54/57 vote la régionalisation

En région
Les principales cuma des deux départements étaient représentées. La régionalisation a été votée à l'unanimité.

Les principales cuma des deux départements étaient représentées. La régionalisation a été votée à l'unanimité.

19/04/2017 - 18:00

Le 12 avril à Laxou, les adhérents de cuma de Moselle et de Meurthe-et-Moselle étaient réunis en assemblée générale. Ils ont décidé à l’unanimité de dissoudre la fédération de proximité pour rejoindre la fédération régionale Grand-Est (FR Grand Est).

Partagez cet article: [Réseau cuma] La FP 54/57 vote la régionalisation

«Le départ de Laurent Challant a accéléré notre restructuration vers la grande région», a indiqué Benoit Gondolff, président de la fédération de proximité Moselle et Meurthe, en introduction des travaux. Les 67 cuma de cette zone géographique, représentant 1576 exploitations adhérentes (20% des exploitations);en 2015 elles ont réalisé 4,6 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 3 millions d’euros d’investissements.

Section 54/57

 «Nous garderons notre contact avec le terrain via la section 54/57 qui nommera ses élus pour représenter nos départements à la FR. Les cotisations seront appelées par la FR et j’invite les cuma à nous faire confiance car le train de la régionalisation est lancé et le réseau des cuma se doit de l’accompagner», a insisté l’agriculteur mosellan.

«La régionalisation va permettre d’homogénéiser le service aux cuma sur tout le territoire», a promis pour sa part la directrice de la FR, Hélène Hertgen. La FR représentera 506 cuma sur 8 départements, soit 12000 exploitations en Grand Est, avec une moyenne de 70 cuma par département, hors Vosges et Meuse qui ont choisi de conserver les fédérations départementales pour le moment.

Augmentation des cotisations

La fusion avec la FR Grand Est entraîne une harmonisation des cotisations sur l’ensemble du territoire de la grande région. Compte tenu des disparités, la cotisation moyenne en 54/57 devrait augmenter de 24% (environ +210€), passant de 713 € à 923 €. Elle correspond à un forfait établi en fonction du chiffre d’affaires (CA) de la cuma.

  • 250 € pour les cuma dont le CA est inférieur à 15000 €
  • 350€ pour les cuma dont le CA est compris entre 15000 et 50000€
  • 450€ pour les cuma dont le CA dépasse 50000 €

Ce montant forfaitaire est complété d’une fraction de 0,80% du chiffre d’affaires avec un plafond fixé à 1700€.

Les services au cuma

Dans ces cotisations sont compris :

  • les mises à jour statutaires, Kbis et réglements intérieurs,
  • l’appui au fonctionnement quotidien,
  • le conseil gestion (calcul prix de revient, durée amortissement),
  • l’appui juridique,
  • l’abonnement Entraid,
  • la participation d’un animateur aux AG,
  • l’organisation de démonstration de matériel,
  • l’envoi des données au HCCA dont le seul interlocuteur est la fncuma.

La FR souhaite également mettre en place des rencontres hivernales par thème et des partenariats entre cuma sur le Grand Est pour des rencontres sur toute la grande région. «L’idée est de partager les bonnes pratiques sur l’ensemble de la grande région», a expliqué la directrice.

Les services hors cotisation

La FR est agréée par la DRAAF pour réaliser les DiNA Cuma. «Il faut l’utiliser pour tous vos projets. Y compris quand la cuma n’avance plus. Ça coûte 1350 € avec un animateur, mobilisé pendant trois jours, le coût pour la cuma au final est de 135€», indique la directrice. La cuma des Trois Cantons en a réalisé un en 2016.

La FR sera également en mesure de proposer des services à la carte, comme l’aide au montage de dossiers de demande d’aide à l’investissement (conseil régional, autres) , des audits individualisés, des diagnostics de parc matériel et un conseil stratégique en équipements.

=> A retenir le 23 mai à Fribourg, en Moselle, la démonstration de désherbage mécanique à la cuma des Etangs

désherbage mécanique, désherbineuse, bineuse, houe rotative, herse étrille

Photo prise lors d’une démonstration en Indre-et-Loire.

 

Simple Share Buttons