[Reportage] Hachage et éclatement avec une ensileuse Krone 12rangs

Fourrages
Ensilage dans le FInistère à la cuma de Kerdannoc

Vingt-deux hectares ensilés avec la Krone douze rangs de la cuma. Derrière le rendement ou le débit de chantier, pour l’éleveur se cache aussi le respect des consignes de finesse de hachage et d’éclatement des grains. Un sujet primordial.

19/10/2017 - 14:20

La qualité des ensilages de maïs est particulièrement à l’étude dans le réseau des cuma de l’Ouest cette année. Les conseillers machinisme réalisent des suivis de chantier comme ici, dans le Finistère, où sévit une ensileuse 12rangs.

Partagez cet article: [Reportage] Hachage et éclatement avec une ensileuse Krone 12rangs

En partenariat avec le réseau des organismes de contrôle laitier, le réseau cuma travaille sur la qualité des ensilages de maïs dans l’Ouest. A ce titre, les animateurs du réseau réalisent des suivis de chantier dont un des volets est d’analyser si la granulométrie obtenue et le traitement des grains correspondent aux besoins de l’élevage. Comment savoir si son ensileuse est bien réglée? Chez Daniel Philippe, Boris Moal (conseiller fdcuma 29) met en œuvre dans ce cadre, un protocole impliquant un tamis secoueur (pour analyser la granulométrie) et une bassine d’eau.

Observer

Daniel Philippe est éleveur, installé avec sa mère à Saint-Derrien. Il produit environ 800.000l par an et compte pour cela sur sa vingtaine d’hectares de maïs, ensilé ce jour-là par la Krone de 700ch, 12rangs, de la cuma de Kerdannoc. «Je regarde surtout au début du chantier pour faire les ajustements. Par la suite, je vérifie régulièrement que ça n’évolue pas», explique le jeune éleveur. L’intervention d’un conseiller machinisme de la fdcuma lui a permis d’approfondir un peu son analyse. «La longueur de coupe correspond bien à la consigne de l’éleveur», résume Boris Moal. En revanche, en séparant les grains de la partie végétative grâce à la méthode de la bassine, le conseiller observe que «quelques grains sont intacts et beaucoup sont juste touchés.»

Réagir

 «J’apporte pas mal de fibres dans la ration par ailleurs. Je vais demander à hacher un peu plus finement», conclut l’éleveur espérant ainsi améliorer quelque peu le traitement du grain, dans la mesure où l’éclateur était déjà serré au maximum. Daniel Philippe pointe aussi la réalisation du silo comme un point important de cette journée stratégique. Dans leur étude, les conseillers s’intéressent aussi à ce volet. «Il existe aussi l’outil Tass’silo pour vérifier qu’on engage les bons moyens pour tasser», rappelle Boris Moal.

Toutes ces bonnes pratiques et informations utiles pour réussir son chantier sont aussi à retrouver sur une fiche pratique construite par les conseillers des réseaux cuma et contrôle de performances, disponible sur simple demande aux fédérations impliquées.

A lire aussi: Comparatif de 5 ensileuses

Retrouvez la fiche à destination des opérateurs dans cet article

Publicité
Simple Share Buttons