[Essai Duospray Evrard] Les porte-buses pilotés obéissent au doigt et à l’œil

Tests et avis
essai pulvérisateur

Un appareil de série bardé de capteurs pour l'occasion.

21/03/2018 - 14:00

Un essai conduit par la frcuma Ouest et Arvalis confirme le potentiel des porte-buses à sélection automatique. Ils réagissent rapidement aux changements de vitesse comme de consigne de volume par hectare.

Partagez cet article: [Essai Duospray Evrard] Les porte-buses pilotés obéissent au doigt et à l’œil

Depuis quelques années, les constructeurs de pulvérisateurs proposent de porte-buses pilotés. Associés aux fonctions DPAE et modulation de dose, ils permettent théoriquement de fournir à la fois le débit et le spectre de pulvérisation souhaités dans une large plage de vitesse grâce à un changement automatique des buses actives.

Qu’en est-il en pratique ? Pour le savoir, la frcuma Ouest et Arvalis ont organisé en décembre 2017 un essai au champ (*). Il avait pour objectif de vérifier en conditions réelles d’utilisation le débit fourni à la rampe sur un pulvérisateur Evrard DuoSpray. Sur ce dernier, les deux buses de chaque porte-buses piloté sont ouvertes alternativement ou ensemble selon les besoins. Deux modalités étaient testées. D’une part, en travaillant à vitesse constante mais avec un débit qui varie selon une carte de préconisation. D’autre part, avec une vitesse qui varie alors qu’on demande une dose constante.

Carte de modulation

La carte de préconisation prévoyait trois doses différentes, de 50, 100 et 200l/ha, à appliquer dans l’ordre croissant ou décroissant, à une vitesse de 12km/h. Résultat: la réponse est correcte à tous les volumes testés. Un délai de réponse moyen de 4secondes a été constaté entre une dose et la suivante. Soit une distance parcourue de 13,30m à 12km/h pour stabiliser parfaitement le nouveau débit.

Changements de vitesse

La réaction aux changements de vitesse a pour sa part été mesurée entre 6 et 18km/h, en passant de l’une à l’autre des vitesses intermédiaires (6, 8, 10, 12, 14, 16, 18km/h), et cela en sautant de 2 à 8km/h d’un coup. Bilan: la dose cible de 100l/ha a été respectée, même dans le cas d’un pas important, avec une moyenne constatée de 100,1l/ha, +/-0,8l/ha. Le résultat est jugé satisfaisant et cela, en phase d’accélération comme de décélération.

buses DuoSpray

Le DuoSPray ouvre les deux buses ensemble ou seulement une des deux.

Bilan positif

Stéphane Volant, responsable de l’opération à la frcuma Ouest, tire un bilan positif: «Nous avons bénéficié à la fois de l’expertise méthodologique d’Arvalis, de l’aide matérielle de la cuma de l’Yse et de l’appui technique du constructeur Evrard avec lequel nous avons travaillé en confiance. La modulation est encore peu pratiquée dans les cuma mais les responsables qui souhaitent se lancer savent que le principe fonctionne. Ils doivent toutefois savoir relativiser la précision possible. Avec un pulvérisateur tel que celui de cet essai, la dose demandée par la carte en un point donné est appliquée sur toute la largeur de la rampe, en l’occurrence sur 30m.»

Confort de travail

La capacité du DuoSpray à maintenir la dose sur une large plage de vitesse correspond sans doute à des besoins plus souvent exprimés. «Les agriculteurs équipés y trouvent un confort de travail et une tranquillité d’esprit, observe Benjamin Perriot, qui faisait équipe avec Caroline Desbourdes pour le pilotage de cet essai côté Arvalis. Ce sont des avantages difficiles à chiffrer sur le plan économique mais néanmoins appréciés.»

D’autres projets

Les animateurs du projet TIXaé publieront prochainement un dossier complet sur la pulvérisation de précision, incluant les résultats de cet essai. A l’avenir, ils souhaitent engager de nouveaux tests de terrain pour évaluer la capacité d’autres matériels à tenir leurs promesses en matière de précision.

(*) Essai conduit dans le cadre du projet TIXaé, par la frcuma Ouest et Arvalis, avec un pulvérisateur mis à disposition par la cuma de l’Yse (35), et l’appui technique d’Hardi-Evrard.

buses DuoSpray capteurs

Les capteurs de pression installés avant les buses pour calculer le débit individuel.

 

Un pulvérisateur de série instrumenté spécialement pour l’essai

• pulvérisateur automoteur Evrard Alpha EVO 4100 (Cuma de l’Yse),
• rampe de 30 m avec DuoSpray - console d’origine (Ag Leader, signal Egnos),
• appareil instrumenté pour les mesures avec 16 capteurs de pression installés sur les 8 porte-buses du centre de la rampe, un GPS RTK dont l’antenne était placée sur la rampe, et une centrale d’acquisition,
• le volume appliqué est calculé à partir de la pression mesurée et du débit des buses, connu après étalonnage.
Publicité
Simple Share Buttons