Interdiction de fumer dans le tracteur !

Organisation des chantiers
Cigarette tracteur règlement intérieur Engagement d’utilisation, obligations d’entretien, tenue du planning, règles de conduites… la cuma du Ruban en Indre-et-Loire dispose d’un règlement intérieur très complet pour son activité tracteur.

En complément du règlement intérieur général, la cuma du Ruban, en Indre-et-Loire, a rédigé un règlement intérieur propre à son activité tracteur.

24/05/2018 - 14:00

Pour éviter tout faux pas, la cuma du Ruban, en Indre-et-Loire, s’est dotée d’un règlement intérieur strict pour son activité tracteur.

Partagez cet article: Interdiction de fumer dans le tracteur !

Voici un an, le nouveau Kubota 135 GXII faisait son entrée dans la cuma du Ruban, à Betz le Château. La création d’un groupe tracteur est un cap important pour elle. Pour «ne pas se louper», les membres du groupe ont donc rédigé, avec l’appui de la Fédération des cuma, un règlement intérieur spécifique à son activité tracteur, qui détaille les engagements des utilisateurs. Pour Sylvie Lhéritier, animatrice à la Frcuma Centre-Val-de-Loire, il est important que le groupe rédige les termes de ce document, avec ses propres mots et formulations, de manière à ce que chaque utilisateur puisse aisément se l’approprier.

Compris par tous

Ce règlement intérieur s’appliquera en effet à chacun d’eux. Il devra donc être suffisamment précis pour éviter tous malentendus ou mauvaises surprises. Certaines consignes peuvent apparaître de ce point de vue «accessoires», vues de l’extérieur. Mais dans le cadre d’une utilisation collective, l’enjeu est d’éviter au maximum tous les désagréments qui peuvent être une source de frictions. Exemple: les membres du groupe se sont mis d’accord pour une interdiction de fumer dans le tracteur.

Engagés sur 5 ans…

Evidemment, les conditions d’engagements dans cette activité figurent en bonne place dans le règlement intérieur. Elles ont été dûment détaillées : signature obligatoire d’un bulletin d’engagement indiquant les quantités prévisionnelles d’utilisation, souscription et règlement des parts sociales correspondant aux engagements sur la base de 50€/h engagé, durée d’engagement de 5ans avec facturation des charges fixes en cas d’utilisation inférieure aux engagements, jusqu’à la fin de la période d’engagement.

La fauche prioritaire

Les deux responsables désignés pour le groupe tracteur (un principal et un adjoint), veilleront à l’entretien, la réservation et l’organisation de cette activité, pour laquelle des priorités ont été fixées dans le planning d’utilisation. Ce sont d’abord les chantiers de fauche pour l’ensilage et l’enrubannage qui sont prioritaires. En amont, une réunion de planning ensilage et enrubannage est calée. Puis, la priorité dans l’affectation du tracteur est accordée pour les travaux de traction liés à la fauche pour le foin, puis au semoir direct. Le principe est de laisser le matériel attelé au maximum (ex : groupe de fauche).

Souffler le radiateur

En termes d’entretien, le règlement est assez tatillon, de manière à atténuer les risques ultérieurs de dysfonctionnements. Ainsi, chaque sociétaire est tenu de faire le tour du matériel avant de démarrer. Et après son utilisation, la consigne est de le nettoyer (extérieur et intérieur), d’assurer l’entretien courant des niveaux d’huile et de liquide de refroidissement, de vérifier les flexibles, de souffler le radiateur, de tapoter le filtre à air (interdiction mentionnée de le souffler).

En complément du règlement intérieur général, la cuma du Ruban, en Indre-et-Loire, a rédigé un règlement intérieur propre à son activité tracteur. / Engagement d’utilisation, obligations d’entretien, tenue du planning, règles de conduites… la cuma du Ruban en Indre-et-Loire dispose d’un règlement intérieur très complet pour son activité tracteur. / Cuma du Ruban, Indre-et-Loire, activité tracteur, planning, règlement intérieur, engagements,

Le règlement intérieur général de la cuma du Ruban, en Indre-et-Loire.

Casseurs-payeurs

L’article 7 du règlement intérieur est très clair en cas d’erreur d’un chauffeur: « Toute casse liée à une faute de conduite sera prise en charge par l’adhérent fautif, en totalité ou à hauteur de de la franchise si assurance.» Pour déterminer le niveau de responsabilité de l’utilisateur, il est prévu qu’une commission soit constituée dont la mission sera de «se rendre sur place, de constater les conditions d’utilisation pour établir ou non la responsabilité de l’adhérent.»
Après 1 an d’activité du groupe tracteur, les échos sont positifs. Le niveau d’utilisation a dépassé ce qui était prévu initialement. La mise au point formelle de règles précises d’organisation et de fonctionnement, est un gage d’avenir pour le groupe.

A lire aussi :

Soigner son règlement intérieur 

Les engagements, ça se respecte !

Publicité
Simple Share Buttons