La cuma, pour de nombreux projets, même gourmands !

En région
Investissement : le semoir Gaspardo Diretta de la cuma d’Arrosès

Le semoir Gaspardo Diretta de la cuma d’Arrosès

11/01/2018 - 10:34

Le point sur les investissements récents les plus originaux dans les Landes et les Pyrénées-Atlantiques.

Partagez cet article: La cuma, pour de nombreux projets, même gourmands !
  • Semis direct et cuma, ça germe dans la campagne !

Le semis direct est une technique qui se développe depuis 2 ans sur notre territoire.

Cinq cuma ont d’ores et déjà investi dans du matériel spécifique. La cuma LPI a privilégié un semoir Aurensan 3,5 m porté, la cuma de Vialer un semoir Great Plains 1006 NT 3 mètres, qui ont déjà fait une campagne. La cuma d’Arrosès vient d’acheter un semoir Gaspardo Diretta 3 mètres.

investissements matériel Le semoir Gaspardo Gigante de la Cuma de Castandet

Le semoir Gaspardo Gigante de la Cuma de Castandet.

Un Gaspardo Gigante 5 mètres vient d’arriver à la cuma de Castandet. Quant à la cuma de Garlin, deux investissements sont à noter : un semoir Weaving 6 mètres et un semoir monograine Sola 9 rangs à 40 ou 6 rangs à 80 centimètres en intercuma avec Cauneille.

Investissements : le semoir Weaving 6 mètres de la cuma de Garlin

Le semoir Weaving 6 mètres de la cuma de Garlin.

Deuxième investissement : le semoir monograine Sola de la cuma de Garlin.

Le semoir monograine Sola de la cuma de Garlin.

  • Cuma Panier fermier

Une cuma 2.0 qui permet à ses adhérents de mettre en vente en ligne leurs produits fermiers pour répondre à la demande des clients.

  • Du saucisson bien sec

A la cuma Xuhito, un nouveau séchoir à saucisson vient de rentrer en activité en complément de l’atelier de transformation déjà existant. Cet investissement représente un budget de 40 000 €. Avis aux gourmets.

  • Des frigos pour Elgarrekin et Malta

Deux véhicules frigo sur le Pays Basque pour acheminer les produits fermiers en respectant la chaîne du froid. Cette solution privilégiée pour faire face au
nombreux kilomètres réalisés.

La cuma Elgarrekin vient également d’inaugurer son tout nouveau séchoir en grange qui regroupe 4 exploitations d’ayherre et mendionde. En complément de cette réalisation de 320 000 €, la cuma s’est équipé d’une troisième presse à bottes carrées et d’une remorque autochargeuse.

  • Embouteilleuse à Monein

Une nouvelle embouteilleuse a été achetée par la cuma des Vignes, pour un montant de plus de 100 000 € afin de réduire les coûts des viticulteurs adhérents. Le débit de chantier de la chaîne est également très appréciable.

  • Des parcelles bio propres en toutes conditions !

Les cuma de Rion et Landes Pyrénées Innovation (LPI) ont toutes les deux, investi dans des écimeuses (3,2 m de large à Rion, 12 m pour LPI). Ce matériel complète le panel des outils mécaniques à disposition des agriculteurs bio. Il permet de supprimer les inflorescences des adventices qui dépassent le dessus des cultures.

  • Détruire son couvert mécaniquement pour pas cher, c’est possible en cuma !

Afin de trouver de nouvelles solutions de destruction mécanique des couverts végétaux, deux cuma ont investi dans des rouleaux Faca. La cuma de Geloux a
acheté un rouleau 6 m porté. La cuma de St Paul a opté pour une version 6 m traînée. Objectifs : débit de chantier, efficacité de broyage et destruction à coût réduit (exemple à St Paul : 10 €/ha).

investissements dans les rouleaux Faca pour détruire les couverts mécaniquement

Rouleaux Faca pour détruire les couverts mécaniquement.

  • La cuma agro’innovation 640 a reçu son tout nouveau toaster !

Suite à la demande grandissante des volumes de soja toasté, la cuma Agro-innovation 640 vient de faire l’acquisition de son propre toaster. L’appareil se déplacera sur tout le territoire. Avis à tous les éleveurs, contactez dès à présent le responsable de votre secteur pour organiser les tournées.

Investissements : le toaster se déplacera sur tout le territoire.

Le toaster de la cuma Agro-Innovation 640 se déplacera sur tout le territoire.

  • Kiwi : plate-forme élévatrice de la cuma de la Sorde

Les nouvelles structures de verger de kiwi nécessitent l’installation de filets au-dessus des rangs. Il fallait donc trouver des solutions pour les manipuler facilement tout en travaillant en sécurité. La cuma de Sorde a décidé d’acquérir une plate-forme qui lui permet de se déplacer au-dessus des rangs de kiwi. Un bel investissement qui donne le vertige.

Investissement de la cuma de la Sorde dans la Plateforme élevatrice Billo pour la conduite des pieds de kiwi.

Plateforme élevatrice Billo pour la conduite des pieds de kiwi.

  • Semis rapide de maïs, une technique qui se développe dans le 640

Trois cuma landaises ont déjà fait le choix d’investir dans des semoirs capables de semer à plus de 12 km/h. Elles ont fait confiance au constructeur Väderstad afin d’utiliser un semoir ayant des débits de chantier importants et d’assurer l’ensemble des semis avec des fenêtres d’intervention courtes. D’autres réflexions sont en cours.

Investissement : le semoir Väderstad de la cuma Gavadour.

Le semoir Väderstad de la cuma Gavadour.

  • Environnement, les cuma viticoles se mobilisent

La cuma Bourdalat l’Armagnac, soucieuse de limiter le désherbage chimique, s’est équipée pour désherber mécaniquement sur le rang. Le choix s’est porté sur un interceps Clémens. Autre investissement : l’achat d’un semoir de semis direct Aurensan spécial vigne par la cuma de Lajuscle.

Limiter le désherbage chimique avec l'interceps Clémens.

Limiter le désherbage chimique avec un interceps Clémens.

  • L’agriculture de précision bien présente dans les cuma

La coupure de tronçons par GPS est une technologie qui équipe de plus en plus de matériels de cuma. Objectif : éviter les surdoses en fourrière, faciliter la conduite et faire des économies. on retrouve ces équipements sur les épandeurs et les pulvérisateurs. La cuma de Mant vient, par exemple, de privilégier cet équipement pour son nouvel épandeur d’engrais.

Par Julien Noguiez.
Publicité
Simple Share Buttons