Comment ils repoussent la grêle avec leur radar et leurs canons

En région
Un radar installé sur un pylône. © Société Sélérys

Un radar installé sur un pylône (©Société Sélérys).

20/04/2017 - 17:09

Face à la recrudescence des épisodes orageux qui accentuent le risque de grêle, des arboriculteurs gardois se sont fédérés au sein de la cuma Les Radars des Costières et ont investi dans la surveillance de leurs vergers.

Partagez cet article: Comment ils repoussent la grêle avec leur radar et leurs canons

« Depuis quelques années, la violence et la fréquence des orages qui, de surcroît, interviennent de plus en plus tôt dans la saison, ne laissent pas d’autres choix que de se prémunir face à ce risque majeur pour nos exploitations », indique Rémy Foissey, pomiculteur à Jonquières Saint-Vincent dans le Gard, et président de la cuma des Radars des Costières.

Édition spéciale dep méditerranée Rémy Foissey devant un canon générateur d'ondes de chocs anti-grêle

Rémy Foissey, devant un canon générateur d’ondes de chocs anti-grêle.

Dans cette région spécialisée dans la culture arboricole, l’enjeu est de taille. C’est ce qui a conduit la Chambre d’agriculture du Gard à engager, en 2016, une réflexion sur la protection des vergers face au risque de grêle. La solution traditionnelle qui consiste à installer des filets sur les vergers de pommiers s’avérant très coûteuse et non applicable sur les productions de fruits à noyaux, c’est vers une solution innovante que 14 arboriculteurs, fédérés au sein de la cuma des Radars des Costières, créée en décembre 2016, se sont tournés.

Observation et détection sur 60 km

« L’idée vise à utiliser des canons générateurs d’ondes de choc à l’approche d’un orage, en vue d’empêcher les grêlons de grossir et ainsi de causer des dégâts au sein de nos vergers. Pour être efficace, le défi vise à déclencher le canon suffisamment tôt avant la survenance de l’orage », explique le président. D’où le recours à une solution de pointe imaginée par la société Sélerys.

Constituée d’un radar et d’un logiciel permettant de suivre en temps réel les cellules orageuses et l’évolution de leur dangerosité, la solution Skydetect™ permet de prévoir le risque de grêle et sa dangerosité avec une extrême précision. Son antenne radar détecte les phénomènes orageux sur une zone de surveillance de 60 km. « Celle-ci garantit un délai de prévenance de 20 minutes. In fine, cela permet d’assurer le déclenchement des canons dans un rayon de 30 km », détaille Rémy Foissey.

Un investissement cuma amorti sur 10 ans

Investis individuellement à l’échelle des exploitations réparties sur le secteur arboricole allant de Beaucaire à Saint-Gilles, les canons sont gérés par deux radars dont l’investissement a, pour sa part, été réalisé collectivement dans le cadre de la cuma. Garant d’une surveillance 24h/24, 7j/7 et 365 jours/an, les deux radars ont représenté un investissement de 150000 €, amorti sur dix ans, sans subvention.

L’autre mission de la cuma concerne la gestion des licences acquises individuellement par chaque adhérent, nécessaires à l’activation des canons installés sur les différentes exploitations. Outre les charges fixes relatives à la maintenance des deux radars, estimées à 3500 € par an, les adhérents sont redevables annuellement d’un montant équivalent au nombre de licences qu’ils possèdent.

« Le choix de l’investissement en cuma répond à une volonté de mutualiser et d’encadrer un tel investissement dans un cadre protecteur, garant de l’engagement de chacun des adhérents sur la durée », indique Rémy Foissey. L’investissement par la cuma dans deux radars répond à un choix de fiabilité qui, en contrepartie, représente un montant significatif qui n’est pas soutenu financièrement.

Un regret que manifeste le président. « On peut déplorer que ce genre d’investissement, porteur d’innovation et garant d’une assurance contre un aléa climatique de plus en plus menaçant pour nos productions, ne soit pas éligible aux aides cuma », termine-t-il.

© Société Sélérys Radar Installation - Les Fruits du Coteaux - Mercurol

Skydetect™, radar de la ©Société Sélérys.

Skydetect™, comment ça fonctionne ?

• Un radar qui observe et détecte le risque de grêle 7j/7, 24h/24 et 365 jours/an
• Un logiciel d’analyse météorologique qui évalue en temps direct l’intensité et la dangerosité des nuages alentours, avec une sensibilité de détection adaptée aux attentes des producteurs
• Un système intelligent qui permet de transmettre immédiatement une alerte et déclencher la solution de protection (canon à ondes, filets rétractables…)
• Alertes par email ou sms aux producteurs
• Accès en temps réel aux images radar depuis le mobile
• Accès aux archives météo


Retrouvez l’intégralité des articles issus du numéro spécial départemental Méditerranée 2017.

Par Béatrice Bonnet.
Simple Share Buttons