Moissons 2017 : Après un démarrage correct, « on attend le beau temps pour finir de battre nos 950 ha »

Actus des groupes En région
moissons-2017-moisson-cuma-fauroux-service-complet

Moisson 2017, ils sont prêts. Avec quatre moissonneuses-batteuses, une équipe de 10 à 12 personnes sur le pied de guerre, l’équipe de la cuma de Fauroux est prête pour les moissons.

29/06/2017 - 10:21

Encore 9 jours de travail pour écluser les 950ha à moissonner de la cuma de Fauroux, dans le Tarn-et-Garonne. Si le démarrage s’est avéré correct, l’équipe attend maintenant le beau temps pour continuer.

Partagez cet article: Moissons 2017 : Après un démarrage correct, « on attend le beau temps pour finir de battre nos 950 ha »

Avec quatre moissonneuses-batteuses, une équipe de 10 à 12 personnes sur le pied de guerre, on peut dire que la cuma de Fauroux, dans le Tarn-et-Garonne, est prête pour les moissons. Ses 4 machines ont permis aux chauffeurs -2 par moiss’ batt’- de commencer à récolter orges et blés précoces.

« Les rendements de cette moisson sont corrects pour les blés, entre 6 et 7 tonnes en moyenne, avec un PS à 80 », constate Antoine Rolland, directeur de la cuma. « Pour les orges, je ne peux vraiment pas donner de moyenne tant c’est hétérogène : ça va de 3 à 7,5 tonne/ha ».

« Il a plu 20mm ces derniers jours, 7 mm la nuit dernière… il ne fait même pas assez beau pour faire un barbecue ! » plaisante-t-il. « Le pire serait une alternance de beau temps et de pluie, ou 15 jours de pluie sans discontinuer, mais ce n’est pas ce qui se profile ».

A lire aussi sur la moisson 2017 : Bilan mitigé pour les orges moissons 2017 

Service complet pour la récolte

A la cuma de Fauroux, les adhérents ne touchent pas aux moiss’ batt’ : tout est en prestation complète pour la récolte. Les 3 salariés permanents travaillent avec des saisonniers qui complètent l’équipe en saison haute. Certains sont embauchés « au long cours », d’avril à octobre, tandis que d’autres, des fils d’agriculteurs ou en cours d’installation, participent sur de plus courtes périodes.

« Nous faisons aussi le transport des grains et le pressage pour les éleveurs », précise Antoine Rolland.

Où en sont les moissons près de chez vous? A lire, notre article « Suivez l’opération Direct Moissons »

A lire aussi : MOISSONS2017: EN ORGE ET POIS, DE L’AVANCE DANS LE TARN ET L’AUDE et [Moisson 2017] Le potentiel est là… sauf s’il continuer à faire 30°C /

MOISSON : COUP DE CHAUD SUR LE BLÉ DUR

MOISSONS 2017 : APRÈS UN DÉMARRAGE CORRECT, « ON ATTEND LE BEAU TEMPS POUR FINIR DE BATTRE NOS 950 HA »

Publicité
Simple Share Buttons