Option crédit-bail

Gestion économique
L’intérêt économique d’une formule Crédit-bail est à comparer avec un crédit classique

Séverine Rameau du Crédit agricole Val de France précise lors de l'AG de la section cuma du Loir-et-Cher, les tenants et aboutissants du crédit-bail.

12/04/2018 - 13:49

A l’assemblée de la section Loir-et-Cher de la Frcuma Centre le 30 mars dernier, le Crédit agricole a présenté une solution de financement alternative avec le crédit-bail.

Partagez cet article: Option crédit-bail

Tout le monde connait ou a entendu parler des prêts «Agilor», proposés par le Crédit agricole pour financer l’achat de matériel agricole. «Agilor Bail» s’inscrit également dans les solutions de financement proposées par la banque pour acheter du matériel. Mais cette fois en crédit-bail.

Cette démarche, présentée le 30 mars par Séverine Rameau de la caisse régionale Val de France (Eure-et-Loir et Loir-et-Cher), est encore timide en agriculture. La formule est accessible principalement dans les concessions. Le crédit-bail va couvrir 100% du financement TTC du matériel (pas d’apport nécessaire pour le client). La durée est comprise entre 3 et 7 ans pour des périodicités de versement adaptées au flux de trésorerie de l’exploitation (mensuelle, trimestrielle, semestrielle, annuelle, saisonnière). Comme tout crédit- bail, une option d’achat est proposée en fin de contrat selon une valeur définie au départ. Cette option est activée dans la majorité des contrats.

Impact fiscal et social

Quels avantages pour un client? Séverine Rameau pointe les impacts potentiellement favorables du point de vue fiscal, social et trésorerie de l’exploitation: « D’une part, il n’y a pas d’avance de TVA et les loyers sont déductibles du résultat de l’exploitation, avec la possibilité de majorer le premier loyer de 30% maxi (ce qui correspond souvent à la reprise d’un matériel au moment de la transaction). On peut également adapter le profil des loyers (linéaire, dégressif, apériodique) au cycle de l’exploitation et à l’utilisation du matériel. Enfin, on peut réduire la plus-value en cas de revente du bien grâce à une valeur résiduelle plus forte définie contractuellement.»

A lire aussi : Bye bye crédit classique, Welcome Crédit bail 

 

Publicité
Simple Share Buttons