Parasol mobile pour brebis

Astuces Elevages
L’Ovi Fresch a été primé au salon Tech Ovin les 6 et 7 septembre dernier à Bellac

Les brebis peuvent désormais prétendre à un parasol déplaçable, pour se protéger des rayons du soleil. Une astuce mise au point par le lycée agricole de Bressuire (Deux-Sèvres).

13/09/2017 - 12:30

Les brebis n’auraient-elles pas droit elles aussi, à leur ombrage? Le lycée agricole des Sicaudières à Bressuire (Deux-Sèvres) leur offre une solution idoine avec «Ovi Fresch». Une réalisation primée lors du salon Tech-Ovin à Bellac, les 6 et 7 septembre.

Partagez cet article: Parasol mobile pour brebis

A la pointe de l’innovation technique, l’exploitation du lycée agricole des Sicaudières à Bressuire pratique, depuis quelques années, le pâturage cellulaire pour son troupeau ovin. Ils ont créé à cet effet de multiples paddocks de petites tailles. Cet été où la chaleur fut caniculaire par moment, ils ont été interpellés par un riverain qui s’étonnait du manque d’ombre pour les animaux dans certaines de leurs parcelles.

Manque d’ombre

Arnaud Oble, directeur de la ferme du lycée, en lien avec Hervé Bernier, le salarié de l’exploitation, n’ont pas tardé à répondre à cet inconvénient.  Ils ont mis au point «Ovi Fresch»: un parasol mobile de grande taille, dépliable par une seule personne. 25m2, voire davantage selon le positionnement du soleil et la portée de l’ombre, peuvent ainsi bénéficier d’ombrage.

equipement mobile

 

Parasol mobile

L’ensemble est dimensionné à hauteur d’homme. L’«Ovi Fresch» est en capacité de protéger une soixantaine de brebis et leurs agneaux, des rayons agressifs du soleil. Pour élaborer cette machine encore inédite, les concepteurs-réalisateurs ont passé quelques heures à dessiner les plans, puis à souder et assembler en deux bonnes journées ses différentes composantes.

Ovi Fresch

 

Filet de protection d’ensilage

Les parois souples de cet engin roulant facilement déplaçable avec un quad, sont constituées de filets de protection d’ensilage cintrées d’une armature métallique. Les matériaux utilisés représentent une valeur d’environ 250€. Ce prototype peut encore être perfectionné en y ajoutant éventuellement quelques supports pour installer une auge, un abreuvoir ou une pierre à lécher et pourquoi pas, un treuil pour faciliter son dépliage.

Les organisateurs du concours «Berger futé» qui s’est déroulé dans le cadre du salon Tech Ovin, n’ont pas manqué de saluer cette «invention lumineuse» en décernant au lycée agricole le prix spécial du jury. Bravo!

Berger futé

A lire aussi sur ce sujet :

Ruminer à l’ombre 

Throwing Shade (Faire de l’ombre) 

 

Publicité
Simple Share Buttons