Récolter… les cailloux

En région
ramasseuse de pierres kongskilde

La ramasseuse de pierres de la cuma de Vodable dans le Puy-de-Dôme.

07/09/2017 - 18:07

La cuma de Vodable dans le Puy-de-Dôme a organisé une démonstration avec sa ramasseuse de pierres Kongskilde Stonebear. Une journée qui a rassemblé plus d’une vingtaine de personnes.

Partagez cet article: Récolter… les cailloux

«Marre de ramasser les cailloux à la main.» C’est comme ça que la décision d’acquérir une ramasseuse de pierres a été prise. «Il y a trois ans, nous avons assisté à une démonstration», explique Laurent Loubaresse, président de la cuma. «Vu le travail réalisé par la machine, nous avons créé un groupe et investi dans la foulée dans une andaineuse-ramasseuse de pierres Kongskilde d’une largeur de 4m pour un coût de 37.000euros.»

Amélioration de la qualité de travail

Après 3 ans d’expérience, «on constate une amélioration de la qualité dans tout ce qui est travail du sol et semis». Avec un débit de chantier qui avoisine les 0,5ha/h, les tarifs pratiqués par la cuma sont de 37 à 40€/h, «selon l’entretien à réaliser». L’entretien justement dépend de la taille des cailloux à ramasser. «Plus ils sont gros et plus il y a de casse sachant que la machine peut ramasser des pierres allant jusqu’à la taille d’un ballon de basket.»

Pourtant il reste un point à régler: que faire des cailloux ramasser et stockés? «Nous avons bon espoir de trouver un compromis avec la commune pour la rénovation des chemins.»

kongskilde-ramasseuse-pierres

D’une largeur de travail de 4 ou 6m, la ramasseuse de pierres peut être équipée de grilles de 28, 35, 40 ou 50mm selon la taille des cailloux qui doivent être ramassés.

Publicité
Simple Share Buttons