[La mauvaise humeur du jour] Bientôt bon pour la casse à cause des freins?

Réglementation
tracteur et bétaillère

Après 2020, la compatibilité ne sera plus assurée.

14/12/2017 - 06:30

Les nouvelles règles d’homologation régissant les freins des véhicules agricoles mènent à un mur. Un tracteur neuf de 2021 ne pourra pas freiner une remorque de conception ancienne, telle qu’il s’en vend encore aujourd’hui.

Partagez cet article: [La mauvaise humeur du jour] Bientôt bon pour la casse à cause des freins?

Le 2 mars 2013, le Journal Officiel a publié le règlement européen n°167/2013/CE, qui devait faciliter la réception des véhicules agricoles en Europe avec, en arrière-plan, des objectifs de sécurité. Pourtant, ce règlement induit un gros problème pratique qui ne semble pas avoir été relevé par le monde agricole à l’époque. Il concerne le freinage des remorques et autres véhicules attelés aux tracteurs. Ce volet a fait l’objet d’un règlement complémentaire en octobre 2014, dit UE 2015/68. Il en découle qu’à partir de 2021, aucun tracteur ne pourra être équipé d’un système de freinage à simple conduite, jugé pas assez sûr. C’est pourtant celui qui équipe la majorité des tracteurs et des remorques en France (en l’occurrence dans une version hydraulique). En effet, rares sont encore les freins à double conduite. L’option commence à arriver sur les tracteurs, et les remorques homologuées pour 40 km/h en sont équipées (cette fois en version pneumatique).

Rouler sans freins?

En conséquence, un tracteur neuf de 2021 (en double conduite) ne pourra pas freiner correctement une remorque de conception ancienne (simple conduite), même si les deux sont en hydraulique. Soit elle restera sous le hangar, soit le conducteur prendra le risque de circuler sans freins ou presque. Un comble quand on cherche à améliorer la sécurité! En sens inverse, un ancien tracteur à freinage simple ligne ne pourra pas freiner ou alors avec des complications, une remorque de nouvelle génération (à partir de 2022) à double ligne. Les constructeurs et experts réunis le 7 décembre par Axema en ont fait le constat.

frein pneumatique sur tracteur

Un système double ligne pneumatique, tel qu’on commence à en voir (prise jaune à gauche et rouge à droite).

Pneumatique ou hydraulique?

Le freinage double ligne, obligatoire à court terme sur les tracteurs comme sur les matériels tractés, est connu aujourd’hui sur les freins à air. Cette technologie est largement répandu dans des pays comme l’Allemagne. D’ailleurs, les industriel d’Outre-Rhin s’investissement beaucoup dans les groupes de travail européens pour inspirer les futures législations, plus que leurs confrères hexagonaux, disent certains observateurs. Mais rien n’empêche de développer un frein double ligne en technologie hydraulique. Poclain, par exemple, y travaille, mais sans avoir encore un produit finalisé.

Un loupé qui pourrait coûter cher

Il est étonnant que les représentants du monde agricole n’aient pas vu venir cette épée de Damocles lors de la préparation de ces textes européens 167/2013 et 68/2015. Les conséquences pour le budget et la sécurité des agriculteurs sont pourtant très importantes. De leur côté, les constructeurs n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur une technologie unique, soit le pneumatique, soit l’hydraulique. Ils continuent d’autre part à commercialiser des remorques et matériels tractés dotés de freins à simple conduite, qui deviendront impossibles ou difficile à utiliser à partir de 2020. Ils en ont bien sûr le droit et les clients ne leur demandent sans doute pas autre chose. Ils vont au moins cher sans bien en mesurer toutes les conséquences. Les experts de la Sitmafgr le faisaient remarquer déjà en 2015 (voir p. 7 du n° de Sitmafgr Liaison).

Le dispositif de freinage: voilà sans aucun doute un nouvel élément à prendre en compte désormais dans les demandes de devis de tracteurs et de matériels freinés.

Publicité
Simple Share Buttons