[Avis Faucheuse] La vis double les andains à la place du tapis

Tests et avis
faucheuse CrossFlow

Un gros andain pour le pick-up étroit de l'ensileuse ou pour la presse.

29/06/2017 - 06:30

La faucheuse Pöttinger CrossFlow offre une solution intéressante pour doubler les andains d’herbe destinés à l’ensilage. Rencontre à la cuma du Valdonnez.

Partagez cet article: [Avis Faucheuse] La vis double les andains à la place du tapis

La cuma du Valdonnez (Lozère) utilise depuis deux ans un combiné de fauche Novacat composé d’une frontale Alpha-motion de 3,50 m et d’une portée arrière de 3,50 m. Particularité de cette dernière : le conditionneur est remplacé par une vis sans fin qui propulse l’herbe sur l’andain de la frontale. Une option appelée Cross Flow. La cuma est en effet attachée au principe du groupeur afin de pouvoir ensiler avec un pick-up étroit sans avoir à andainer, en raison des cailloux très présents dans le secteur.

Mieux que le tapis

Ce système s’avère très simple et plus fiable que les tapis, sujets à usure rapide, que la cuma a largement expérimentés. Le fourrage repris par la vis se trouve un peu conditionné, mais pas autant que celui sortant de la faucheuse frontale. A l’ensilage, le double andain se reprend bien. Au foin, il est par ailleurs possible d’ouvrir le capot pour libérer l’herbe sur la largeur de coupe.

vis faucheuse

La grosse vis chargée de décaler le fourrage.

Un tracteur stable

L’ensemble peut évoluer à 10-12 km/h, comme une conditionneuse classique. Il faut un tracteur assez stable. Durant la première saison, le JD 6140R avait dû être lesté dans la roue opposée au lamier latéral. Cette année, c’est le NH T7-235 de la cuma qui a été mis dessus et il est à l’aise. Un salarié assure la conduite, en prestation complète. Tarif 2016 : 35 €/ha.

Amélioration

Durant la première saison, ce combiné a connu quelques problèmes de bourrage dans l’herbe très mure, comme cela se produit aussi avec les tapis, observe Yves Arnal, responsable de l’atelier de la cuma. L’herbe projetée ne tombait pas non plus toujours pile au bon endroit. La bâche qui contrôle la dépose de l’herbe a donc été modifiée. Pöttinger a également réalisé quelques changements sur le lamier. En 2017, les symptômes de bourrage sont toutefois revenus sur des coupes tardives. Pour la cuma, c’est la principale limite de cet outil. Le constructeur nous a précisé à ce propos que la machine de la cuma fait partie d’une pré-série. Les prochaines machines vont bénéficier d’améliorations. Les changements portent notamment sur le profil de la vis, et sur l’ajout de deux éléments ajustables dans la hotte pour adapter la capacité de la vis au type de fourrage. Le transfert du fourrage entre le lamier et la vis sera aussi perfectionné.

faucheuse crossflow

 

La cuma utilise également une faucheuse automotrice Krone Big M.

Publicité
Simple Share Buttons