La vitalité des cuma de Normandie

En région
DiNAcuma et fédération de Basse Normandie

Mobilisée pour le Salon aux champs 2017, la fédération qu’Annie Gachelin préside se montre attentive au besoin qu’ont les cuma de travailler leur organisation et leur management. Le dispositif DiNAcuma et un axe fort de son activité actuelle.

09/03/2017 - 08:13

En Basse Normandie, la fédération constate que les besoins des cuma évoluent vers toujours plus de professionnalisme. Cela justifie pleinement de valoriser les outils qui se développent dans le réseau.

Partagez cet article: La vitalité des cuma de Normandie

Les cuma normandes sont en ordre de marche pour 2017. La fédération des cuma de Basse Normandie tenait son assemblée générale le 8 mars dans le Calvados. Le prochain Salon aux champs, dans le même département, et l’accompagnement via le dispositif DiNAcuma sont les deux priorités de la fédération pour les prochains mois. Entre la formation, l’emploi… elles trouvaient bonne place dans les rapports présentés à l’assemblée. De ces derniers transparaissent le besoin des groupes soucieux de gagner en professionnalisme. En deux appels à projets DiNAcuma, 22 dossiers ont été déposés par les cuma de la région en 2016. «Le recours au DiNAcuma doit devenir un réflexe pour les cuma qui veulent phosphorer sur leur pérennité», appelle Antoine Vivien, le président du comité du Calvados.

Organisation, réflexion

Ainsi, les outils se modernisent. Des cuma s’organisent avec les nouveaux produits Mycuma que développe le réseau pour faciliter la gestion et le fonctionnement des groupes. Au printemps, c’est un outil méca-flash rénové qui verra le jour, avec des références plus adaptées aux nouvelles pratiques mises en œuvre dans les itinéraires, aux dimensions d’outils, aux contraintes telles que l’éloignement… Le réseau n’en oublie donc pas ses missions historiques. La preuve avec le thème de cette assemblée générale 2017 : les stratégies d’achat du matériel. Crédit-bail ou location comptent parmi les sujets qui ont généré les plus d’échanges.

Pour aller plus loin: Une cuma parle de son expérience du crédit-bail: Bye bye crédit classique, welcome crédit-bail

Retrouvez les spéciaux Entraid’ Basse-Normandie

Simple Share Buttons