Arboriculteurs et apiculteurs font leur miel ensemble

Les uns achètent des ruches, les autres les exploitent. Arboriculteurs et apiculteurs ont noué un partenariat à l'initiative de la coop Limdor.

Les abeilles sont indispensables pour la bonne pollinisation des pommiers.

La coopérative Limdor (Haute-Vienne) aide ses adhérents à acheter des ruches afin de sécuriser la pollinisation des pommiers. Ces derniers en confient l’exploitation à des apiculteurs, qui leur offrent symboliquement un pot de miel par ruche. La production perdure après la floraison des pommiers, grâce à un environnement favorable, haies, prairies, etc. Les producteurs de pommes évitent ainsi d’être tributaires des aléas climatiques ou de devoir louer des ruches. Ils cultivent également leur image en montrant au grand public que leurs pratiques ne sont pas néfastes aux abeilles. Quelques ajustements dans les traitements insecticides ont toutefois été nécessaires (néonicotinoïdes exclus). Enfin, le coup de main ainsi donné aux apiculteurs locaux contribue à soutenir l’économie locale.

famille Reydet

Valérie et Eric Reydet (Scea Vergers des Loriots) font partie des premier acquéreurs de ruches. Ils appartiennent également au GIEE Limdor « Pour des vergers durables ». Ils ont accueilli la journée Innov’Action du 7 juin 2016.

Déjà 200 ruches

Limdor a pour objectif de mettre en place des ruches chez tous ses adhérents, qui sont une cinquantaine, pour 420 ha. Plus de 200 ruches sont aujourd’hui en place, 250 autres suivront en 2017. Il en faut environ deux par hectare, et 12 au minimum pour rentabiliser les déplacements de l’apiculteur. Limdor mène d’autres actions dans le domaine de l’agriculture durable, dont la promotion du désherbage mécanique.

pommes

Les producteurs de pommes montrent aussi au grand public que leurs pratiques ne sont pas néfastes aux abeilles.

Coût d’une ruche

  • Ruche vide : 92 €, essaim : 125 €
  • Aide Limdor : 150 €
  • Coût direct pour l’arboriculteur : 71 € (il finance aussi indirectement une partie de l’aide de sa coop)
  • En comparaison, louer une ruche coûte au moins 20 €/an

Le complément du mensuel Entraid de juillet-août 2016 

Retrouvez tous les compléments du mensuel de juillet 2016 sur entraid.com dans notredossier spécial en cliquant sur l’image.

Valtra N à l'épreuve de la génération Y juillet-août 2016 Entraid

Cliquez sur l’image pour accéder aux compléments.

Si vous souhaitez recevoir Entraid’ Magazine : abonnez-vous.


Pour aller plus loin :

Inscrivez-vous au grand concours « La Meilleure cuma de France »

Le billet d’humeur du président du syndicat de la presse professionnelle

Quel manager de cuma êtes-vous? Les réponses

Ma cuma, une vraie concession

Ce n’est pas une balayeuse!

Déchaumage et couverts: réussir l’interculture

Un épandeur de lisier avec enrouleur dérouleur de tuyau

Entraid Vidéos

Une cuma pour changer de modèle

La viticulture imagine la gestion durable de ses sols

Vague de gel dévastatrice dans les cultures

Quand détruire le couvert avant un maïs fourrage?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement