Le semis de précision sans semoir

Nouveautés
équipements d'agriculture de précision

Les équipements de Precision Planting, filiale de Monsanto en passe d'être rachetée par John Deere, sont distribués en France depuis le début de l'année.

17/03/2017 - 08:00

Le semis de précision est la spécialité de l'entreprise américaine "Precision Planting" qui proposent d'adapter ses systèmes au semoir de l'agriculteur. Depuis le début de l'année, certaines technologies sont distribuées en France. Toutes ces innovations sont estimées à 2500 à 3000 € par rang.

Partagez cet article: Le semis de précision sans semoir

«Les farmers américains préfèrent régulièrement ré-équiper leurs semoirs avec des technologies avancées plutôt que de réinvestir dans un semoir dont les innovations resteront figées dans le temps», explique Paul Serin-Moulin, responsable commercial de Itec Agrisolutions, entreprise qui distribue depuis le début de l’année certains produits de Precision Planting (1).

Cette filiale de Monsanto, en passe d’être rachetée par John Deere, ne fabrique pas des semoirs mais des équipements adaptables sur les semoirs de certaines marques (John Deere, Case IH, White…).

En phase de test sur Monosem

Afin de l’adapter au marché français, Itec Agrisolutions réalise actuellement des tests pour rendre certains dispositifs adaptables sur les semoirs Monosem. «Le système DeltaForce a fonctionné parfaitement et des tests sont en cours pour le système Vset», indique le responsable commercial.

Fin février, le distributeur français et un représentant de la marque américaine étaient de passage dans le Gâtinais, à Champmotteux (91), pour faire la promotion de leurs systèmes auprès des producteurs, de betteraves en majorité. Les agriculteurs franciliens se sont vu proposer une démonstration en salle des différents systèmes de «précision planting» permettant d’accroître les rendements en maïs et betterave grâce à l’amélioration de la qualité des semis.

10% de rendements annoncés en plus

Pour Sam Smith, le représentant de Precision Planting, trois éléments permettent d’agir directement sur le rendement:

  • +3% : le contact parfait de la graine avec le sol par un système d’appui de la graine dans le sillon,
  • +5% le contrôle automatique de la pression au sol des éléments semeurs rang/rang,
  • +4 % la maîtrise de la descente de la graine dans le tube.

Pour en arriver à ces conclusions et développer ses équipements, l’entreprise vante son pôle recherche qui s’appuie, entre autres, sur l’observation de plus de 8 millions de graines.

Un contact parfait avec le sol

Le SpeedTube permet l’accompagnement de la graine jusqu’au sol et cela jusqu’à 15km/h. La courroie d’accompagnement de la graine jusqu’au sol emprisonne fermement la semence, rendant impossible les ricochets pouvant impacter la qualité du semis. Autre avantage, la fertilisation liquide peut être apportée en même temps.

 

SpeedTube animation

Le «Row cleaners» permet de nettoyer le rang afin qu’il soit le plus propre possible au moment du semis, pour éviter que la graine soit située dans un nid de résidus, vecteur de maladie et de stress contraires au bon développement de la culture. «Nous avons observé des retards de croissance important, jusqu’à deux feuilles de moins, pour les graines situées sous des vieilles cannes de maïs», explique Sam Smith.  Par ailleurs, le «clean sweep» permet, depuis la cabine, d’ajuster la pression sur le nettoyeur de rang.

Le défi de la «singulation»

«En fonction de la taille des graines et de la vitesse d’avancement, la singulation change, explique Sam Smith. Et passé 5km/k, l’espacement parfait est difficile à atteindre.» Pour le représentant de Precision Planting, «les disques du marché ne permettent pas d’optimiser l’espacement puisque les trous pour recevoir les graines sont tous conçus de la même façon». Pour répondre à cette problématique, l’entreprise américaine a conçu un disque plat avec une très forte aspiration qui bloque la graine quelle que soit sa forme (Vset). Quand l’aspiration se stoppe, elle tombe naturellement dans le tube. Par ailleurs, pour éviter le doublement, Precision Planting a créé un système de cliquetis pour que les graines tombent bien une à une dans le tuyau.

 

vSet animation

Grâce à cette technique, l’entreprise américaine garantit une singulation bonne à 96% et jusqu’à 10km/h de vitesse de chantier. Le vSet Select permet quant à lui d’implanter deux variétés distinctes au sein d’une même parcelle, pour une meilleure adéquation entre les caractéristiques de l’hybride et du sol.

Contrôle de la pression avec DeltaForce

Ces dernières années, Precision Planting s’est concentrée sur la pression exercée au sol par les éléments semeurs avec comme objectif un développement racinaire optimum. «La plupart des réglages sont faits lorsque la trémie est pleine. Or, au fur et à mesure de l’avancement du chantier, le bac se vide et la pression au sol s’atténue», remarque Sam Smith. Quand c’est trop lourd, il y a un phénomène de compaction «nuisible» car les racines ne vont pas faire l’effort d’aller se développer sur le côté. Et quand c’est trop léger, la graine risque d’avoir du mal à aller chercher l’humidité et entrent en compétition avec les adventices.

Le système DeltaForce remplace le système de contrôle de profondeur du semoir par un vérin hydraulique actif double effet. Un capteur sur chaque rang enregistre 200fois par seconde la profondeur de semis de chaque élément semeur et envoie 5 informations par seconde au vérin hydraulique afin d’ajuster la pression pour appuyer ou soulager l’élément semeur.

Chaque rang n’évolue pas systématiquement dans les mêmes conditions (passages de roues, semelle de labour…), le Delta Force a pour intérêt de rendre chacun d’entre eux indépendants les uns des autres afin d’optimiser la qualité de semis rang/rang.

 

DeltaForce

La console qui trace le travail du semoir en dollars

Toutes ces innovations sont couplées avec une console qui a été élaborée pour diagnostiquer les performances du semoir. Avec une interface de vision globale et des signaux lumineux logiques (vert-jaune-rouge) , elle calcule en temps réel la singulation, la pression au sol, l’espacement ou encore les vibrations du semoir. «Elle indique également les pertes à l’hectare et en dollars. Cela incite encore plus à s’arrêter même quand les conditions sont bonnes», sourit Sam Smith.

 

FieldView SeedSense

Toutes ces innovations sont estimées par Itec Agrisolutions, le distributeur français, pour un coût allant de 2500 à 3000 € par rang (hors console). 

perrein_pave
Simple Share Buttons