Couverts végétaux : semer en direct ou en simplifié ?

En région
Une plateforme de semis de couverts végétaux a été mise en place le 18 juillet chez Jean-Pierre Chaignon à Echiré. Celle-ci reste accessible aux visiteurs pour venir observer les levées.

Onze semoirs étaient en démo le 18 juillet près de Niort. L'occasion de voir tous les systèmes qui existent en matière de semis de couverts végétaux.

14/08/2017 - 18:04

De nombreux groupes sont en cours de réflexion sur leurs matériels de semis. La cuma de l’Epron (Deux-Sèvres) qui a un projet de semoir de semis direct a accueilli le 18 juillet une démo pour comparer les systèmes

Partagez cet article: Couverts végétaux : semer en direct ou en simplifié ?

Le 18 juillet, la Fdcuma a organisé en collaboration de la Chambre d’Agriculture et en partenariat de la cuma l’Epron de Niort Surimeau, du SECO et de Jouffray Drillaud, une plateforme de semis de couverts végétaux. Celle-ci a été mise en place chez Jean-Pierre Chaignon à Echiré. Ce fut une belle réussite pour cette manifestation. Les neuf constructeurs présents ont respecté le protocole annoncé : semer deux types de couverts végétaux multi-espèces (Chlorofiltre New et Elite) mis à disposition par le semencier Jouffray Drillaud, à la dose de 12.5 kg/ha et à 1.5 cm de profondeur.

11 semoirs toutes catégories

Les onze semoirs en démo, représentaient l’ensemble des catégories présentes sur le marché. Ceci allait du semis direct pur et dur, au semoir de petites graines sur matériel de déchaumage, en passant par les semoirs de type « semis simplifié ». Simple ou doubles disques, montage droit ou incliné, avec ou sans roue de rappui, … dans ce registre, de nombreux montages existent. Côté parcelle, jusqu’à 3 protocoles étaient proposés aux constructeurs : semis direct sur chaume (travail de la ligne de semis uniquement), semis en un passage avec travail du sol sur toute la largeur et semis sur un sol préalablement déchaumé.

Une plate-forme toujours accessible

Sous un soleil de plomb, plus d’une centaine de personnes ont pu analyser les commentaires des constructeurs lors de la présentation technique des onze semoirs, puis observer le travail de chacun. Nous remercions l’ensemble des représentants locaux et des constructeurs (Agrisem, Amazone, Bednar, Horsch, John Deere, Kuhn, Pöttinger, Sly, Väderstad) ayant répondu favorablement à cette invitation. Une suite sera donnée à l’automne à cette journée, afin de constater les levées de chaque micro parcelles. En attendant, la plateforme reste accessible aux visiteurs jusqu’à sa destruction cet hiver.

A lire aussi les articles déjà publiés sur le thème des couverts végétaux :

Réussir ses couverts 
Les couverts végétaux, çà marche  
Quels semoirs pour les couverts ? 
Un choix de couverts en or 
Les couverts végétaux une culture d’avenir 

 

 

Mickaël Madier, Fédération des cuma des Deux-Sèvres
Publicité
Simple Share Buttons