Cuma des Ardennes: du service et de la proximité

En région
assemblée générale fdcuma Ardennes

Avec 86 cuma actives fin 2016, les Ardennes sont une figure emblématique de la Région Grand Est.

08/03/2017 - 17:30

Les cuma ardennaises étaient conviées à l'assemblée générale de la fédération départementale à Jandun le 2 mars.

Partagez cet article: Cuma des Ardennes: du service et de la proximité

L’assemblée générale des Ardennes avait lieu à Jandun le 2 mars, à la Ferme du Lion d’Or, avec la participation de la cuma de Vence. Avec 86 cuma actives dans le département fin 2016, les Ardennes sont une figure emblématique de la Région Grand Est. La moitié des agriculteurs du département (1200) adhère à une cuma, en majorité pour l’épandage, le semis et la récolte de fourrage. Les cuma comptent en moyenne 16 adhérents pour un chiffre d’affaires moyen de 48700€.

En 2016, 76 cuma adhéraient à la fédération départementale des cuma des Ardennes. Leurs adhérents apprécient les formations et les bulletins d’information ainsi que le travail de terrain fourni par les animatrices, Caroline Bernard et Amélie Trigallez.

De g. à d. Stéphane Brosteaux, président, Laurent Mangeart, trésorier et Luc Duthoit, vice-président.

De g. à d. Stéphane Brosteaux, président, Laurent Mangeart, trésorier, et Luc Duthoit, vice-président.

Le chiffre d’affaires total des cuma ardennaises s’est élevé à 3,7 millions d’euros en 2015 pour un montant d’investissement de 3,8 millions d’euros. 10 cuma ont ainsi investi plus de 100000 € cette même année.

52 cuma accompagnés en 2016

Le conseil auprès des cuma demeure l’activité principale de la fédération. 52 cuma du département ont ainsi été accompagnées sur des aspects juridiques (engagements, rédaction du règlement intérieur, mise à jour des statuts ou du Kbis…), sur l’aide aux investissements (coût prévisionnel, durée d’amortissement, prise de capital social…) ou encore sur la gestion de groupe (conflits, règlements, tarifs…).

Aide aux investissements

21 dossiers cuma sur 23 déposés ont été retenus dans le cadre du programme de développement rural (PDR) pour une enveloppe totale de 895 000€. 9 cuma ont reçu une aide au conseil stratégique (DiNA cuma) pour un montant de 9 720€. Par ailleurs, plusieurs cuma ardennaises ont pu bénéficier du fonds d’allègement des charges (FAC) pour un montant global de 140 000€.

Régionalisation

L’établissement de la fédération régionale des cuma du Grand Est est entré dans sa phase opérationnelle depuis le début de l’année. «Le conseil d’administration de la fdcuma a décidé de préserver pour un an l’entité départementale et de cotiser à la fédération régionale», a expliqué Stéphane Brosteaux, le président du département. Cette phase particulière va provoquer un déficit compris entre 3000 et 8000€ en 2017. A l’issue de cette période, le conseil d’administration devra décider s’il rejoint définitivement la FR Grand Est, ce qui impose une dissolution de la FD, ou s’il souhaite quitter le réseau, puisque les départements ne peuvent cotiser directement à la fédération nationale.

Matthieu Goehry, président de la FR, est venu présenter le projet politique de la région avec l’appui de la nouvelle directrice, Helene Hertgen, et du secrétaire général, Sébastien Francart.  Cette nouvelle tête de réseau a soulevé de nombreuses questions dans la salle. Les administrateurs de cuma s’inquiètent de la perte de proximité et de pouvoir décisionnel dans cette nouvelle grande région où seulement deux administrateurs représenteront le département. «La régionalisation est en marche dans de nombreuses autres OPA et Institutions qui sont nos interlocutrices, mais nous souhaitons préserver un échelon départemental, avec les sections qui organiseront des réunions et animeront le terrain. Nous voulons que l’impulsion de la FR vienne de la base», a rassuré Matthieu Goehry. «Nous nous attachons à proposer la meilleure organisation au niveau local pour ne pas perdre la motivation des troupes », a ajouté le secrétaire général de la FR.

En route pour 2017

Cette année, les cotisations de la fédération seront encore appelées au niveau départemental.  Elles iront de 100 à 225 € en fonction du chiffres d’affaires de la cuma et seront complétées de la cotisation fixe au HCCA pour 35€ et d’un montant équivalent à 1,5% du chiffre d’affaires en n-2 dans la limite de 1700€.

Par ailleurs, la fédération organisera une démonstration de désherbage mécanique le 18 mai à Annelles,«ouverte à tous y compris les conventionnels», et une démonstration d’épandage le 1er juin au Piquet. Un autre événement autour des tracteurs et des économies d’énergie aura lieu en septembre, en collaboration avec les lycées agricoles de Rethel et de Saint Laurent.

TITRE TEST
Simple Share Buttons