Les cinq bonnes raisons de visiter le Salon aux Champs

Le national
Des territoires dynamiques valorisés lors du Salon aux Champs 2017 : 5 bonnes raisons de s'y rendre avec 5 grandes thématiques.

Sur les territoires, des dynamiques permettent aux agriculteurs de valoriser leur savoir-faire. Il y a des choses à faire. En Normandie, les fromages, le cidre ou le lin sont des exemples.

29/08/2017 - 16:38

C'est la vingtième édition du Salon aux Champs, un anniversaire à ne pas manquer. La rédaction vous donne 5 bonne raisons de visiter le salon qui aura lieu les 30 et 31 août 2017.

Partagez cet article: Les cinq bonnes raisons de visiter le Salon aux Champs

Le Salon aux Champs est le rendez-vous de la rentrée pour tous les responsables de cuma de France. Un événement convivial qui permet de rassembler le réseau cuma ainsi que les partenaires sur des thématiques communes.

Cette année, la rédaction Entraid vous dit pourquoi il faut se rendre au Salon aux Champs 2017 en 5 bonnes raisons.

Agronomie

Des nouvelles technologies à l’agronomie. Cette année, le pôle agronomie/machinisme replace les principes agronomiques au centre du jeu, avec des travaux sur les rotations, l’observation ou les couverts. Il y aura tout de même des machines ? Bien sûr ! Avec notamment les nouvelles technologies qui arrivent en force, et aident à aller vers davantage de prise en compte de ces sujets agronomiques.

Le regard sur le sol évolue, les présentations du pôle agronomie/machinisme aussi, avec un accent sur les rotations. Côté machines, les robots, drones et capteurs autonomes se font une place à côté des outils plus traditionnels.

Territoire

Les territoires, forts de leur image, apportent des solutions aux agriculteurs pour valoriser leur savoir-faire. Les fromages, le cidre ou encore le lin en sont d’indiscutables exemples en Normandie. Avec les produits alimentaires vendus en circuits courts ou la production d’énergie locale, l’agriculture nourrit aussi son territoire et développe de nouveaux débouchés. Point commun à tous ces exemples qui seront détaillés au Salon aux champs : la cuma, et plus généralement l’action collective, se pose en facilitateur incontournable.

Fourrages

Dans les systèmes fourragers qui se diversifient dans une recherche d’efficience nutritionnelle et d’un gain d’autonomie, les légumineuses fourragères fleurissent. Leur culture est plutôt délicate, notamment pour la récolte. Heureusement il existe des solutions. La mutualisation en est une qui a fait ses preuves. Le pôle fourrage vulgarise des organisations qui fonctionnent et concilient qualité et débit de chantier. Et comme il est question de diversité, le maïs n’est pas oublié, avec les dernières avancées en termes d’ensileuse notamment.

Aux côtés du maïs et des outils performants qui optimisent sa culture, comme le shredlage, la luzerne trouve une place de choix au programme, avec toutes les organisations qui permettent d’en tirer la quintessence.

Université

Au carrefour où experts et acteurs de terrain se rencontrent, le débat fait avancer l’agriculture et ceux qui la vivent. L’université aux champs prend ses quartiers au cœur du salon. Elle invite aux débats à propos des innovations dans les groupes et les cuma.

Quels nouveaux services à mutualiser ? Comment le faire ? Comment appréhender les nouveaux matériels, les nouvelles technologies dans les groupes ? Bref : Que doit-être ma cuma demain ? Conseillers, chercheurs ou élus seront sous les chapiteaux pour réfléchir aux réponses, avec les agriculteurs.

Village Cuma

Au Salon, les cuma ont leur village. Tel le forum antique, cette place centrale est un lieu d’échanges et d’accueil où la discussion fait avancer le réseau et les cuma. De plus en plus vite même, car le monde moderne l’impose et que ses outils le permettent. Des solutions en ligne pour faciliter l’organisation des groupes et gagner encore en coûts, aux partages de machines en cuma… le village cuma met de solides échanges en perspective.


Alors convaincus ? Vous pouvez dès maintenant prendre votre billet 100% gratuit : inscrivez-vous ici.

Salon-champs-lisieux-août-2017-SNAC-agriculture-FNcuma-evenement-agriculture-groupe-demonstrations-rencontre-machinisme

Retrouvez-nous sur notre stand Entraid au Salon aux Champs 2017  les 30 et 31 août : cliquez sur l’image pour accéder à notre dossier.

[Salon aux Champs] Un salarié de cuma, pour quoi faire ?

[Salon aux champs 2017] Des solutions collectives pour les légumineuses

Au sommaire du magazine Entraid juillet-août 2017

Ille-Armor, votre supplément Entraid vient de paraître

Un tracteur pour notre débroussailleuse ? Pas du luxe

[Salon aux Champs 2017] Le ministre y sera

[Salon aux Champs 2017] Moins il y a d’herbe, plus c’est cher

Publicité
Simple Share Buttons