La production viticole estimée en baisse de 19%

Cultures
Production viticole : les rendements affectés par les accidents climatiques de l'année. Gel, sécheresse et vendanges précoces dans plusieurs régions viticoles en France.

Le gel a amputé plus de la moitié de la production dans le Jura (-61%).

10/10/2017 - 11:43

La production viticole française a baissé de 19% en 2017 par rapport à l'an dernier à 36,9 millions d'hectolitres en 2017, ce net recul s'expliquant par des conditions climatiques défavorables, selon des estimations du ministère de l'Agriculture.

Partagez cet article: La production viticole estimée en baisse de 19%

« La baisse de la production serait principalement imputable au gel sévère de printemps qui a touché, à un stade sensible de la vigne, tous les bassins viticoles, à des degrés divers », explique le service statistique du ministère, Agreste, dans un communiqué samedi. Les bassins du Sud-Ouest, notamment dans le Bordelais, des Charentes, d’Alsace et du Jura ont été les plus touchés. La grêle en Bourgogne-Beaujolais, dans le Sud-Ouest, le Languedoc et le Sud-est ont également occasionné des pertes.

Ces données confirment une chute de la production déjà prévue fin août par le service statistique. Néanmoins depuis cette dernière estimation, « la sécheresse s’est prolongée dans les vignobles du Sud-Est, de la Corse, du Languedoc et du Beaujolais », indique le ministère. Ceci « associé à la chaleur et du vent, accentue la déshydratation des raisins et conduit à réviser à la baisse » ces dernières estimations établies au 1er octobre.

A cette date, les vendanges « précoces sont terminées dans la plupart des bassins viticoles et sont bien entamées dans les bassins les plus tardifs, notamment en Charente », détaille-t-il. Le Jura est le bassin le plus affecté, le gel ayant amputé plus de la moitié de la production (-61%). L’Alsace, où la plupart des vendanges sont terminées, verrait également sa production diminuée de 30% par rapport à l’an dernier.

Seuls bassins à tirer leur épingle du jeu, le Val de Loire et le Beaujolais-Bourgogne voient leurs productions augmenter respectivement de 8% et 4%.

Les commentaires sont fermés.

Publicité
Simple Share Buttons