Cantal: un nouvel élan pour la fédération

Lors de l’assemblée générale de la fdcuma, le conseil d’administration a présenté le projet politique qui sera mis en œuvre pour les prochaines années. Au programme une fédération forte avec des administrateurs impliqués pour maintenir une présence Cuma forte dans le département.

Un conseil d'administration rajeuni présente le projet politique de la fdcuma lors de l'assemblée générale.

Le projet politique de la fdcuma du Cantal? «Avoir un fédération forte en capacité de répondre aux besoins des cuma» introduit Eric Lafon, président de la fdcuma.

Un pilotage efficace et lisible du CA pour pérenniser la fédération

«Pour avoir une fédération forte, il faut veiller au renouvellement des générations. Avoir des jeunes dans le CA permet d’amener un dynamisme qui favorise l’envie d’avancer et le développement de projets.» Pour cela, les administrateurs seront un lien entre les cuma et la fédération. Les réunions de secteur seront ainsi pérennisées. «Cela permet à la fédération de coller à la réalité du terrain et de partager les actualités du réseau. C’est aussi un moment pour se rencontrer entre cuma.»

Le renouvellement des générations passe aussi par la promotion du modèle Cuma. Les lycées reçoivent déjà la visite de salariés et élus pour présenter le modèle Cuma. Pour une meilleure efficacité de ces journées, la réflexion se porte à les organiser directement dans les cuma. Un moyen pour les élus référents de mieux faire connaitre les cuma auprès des futurs installés, salariés ou membre du CA de la fdcuma.

Le service aux cuma à la base du projet politique de la fdcuma du Cantal

«Il faut anticiper les façons de travailler en cuma en développant des moyens comme par exemple l’intercuma.» Un objectif qui permettra de maintenir un tissu de 200 cuma sur le département. Afin que chaque agriculteur puisse y avoir accès. Pour favoriser ce tissu, l’accent sera mis sur l’offre de services qui s’est étoffé ces dernières années. La communication sera un des outils avec une lettre d’information envoyée à chaque cuma tous les trimestres.

Développer les services auprès des cuma c’est aussi leur donner accès à l’innovation. Les groupes de travail (GT) mis en place par la frcuma en sont un des moyens. Par exemple le GT agroécologie pour accompagner les changements de pratiques. Des outils numériques permettent aussi de simplifier la gestion du quotidien des cuma comme MyCuma Planning.

Accéder à l’innovation peut aussi passer par des formations. Le service formation de la frcuma met en place des formations reconnues et certifiées. Elle dispose aussi d’u catalogue de formations à disposition de ceux qui voudront s’en emparer.

Structurer les cuma autour de l’emploi

L’emploi en cuma. L’enjeu des années à venir. C’était d’ailleurs le thème principal en 2019 lors de l’assemblée générale. Des cuma employeuses témoignaient de leurs expériences. Pourtant, devenir employeur de main d’œuvre ne s’improvise pas. Pour les cuma qui souhaitent travailler cette problématique, il est possible d’y consacrer un DiNA. La fédération met en place un GT emploi avec pour mission de mettre en place les outils nécessaires permettant de favoriser l’émergence de l’emploi salarié dans les cuma.

L’assemblé générale s’est clôturée avec la présentation par un constructeur local de différents bâtiments aptes à recevoir des panneaux photovoltaïques. 36 cuma du départements disposent déjà d’un bâtiment. 5 projets sont en cours et 4 en réflexion.

A lire également:

Que faut il retenir du Forum Emploi des cuma?

Découvrez l’espace Entraid emploi.

Booster le photovoltaïque avec un tarif intéressant et sans appel d’offres.

Entraid Vidéos

Semer les couverts végétaux avec un broyeur

Un tracteur John Deere 8R autonome au CES de Las Vegas

Zapping vidéo: nos plus belles images de 2021

Le tracteur portique à hydrogène a une longue histoire

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement