Banque de travail : ils jouent l’entraide

Valeur fondamentale des cuma, l'entraide est régulièrement pratiquée dans les groupes sans toutefois être formalisée. La banque de travail offre justement l'avantage d'une comptabilité transparente de l'ensemble des coups de main ou prêts de matériels en propriété individuelle. Un tel système est favorable au développement de l'entraide entre les adhérents de cuma. Ce thème a été développé lors de la journée annuelle des cuma organisée par la Fdcuma, en partenariat avec le Crédit Agricole, le 28 novembre 2012 à La Chapelle Blanche St Martin.

Deux cuma du département d’Indre et Loire, La Ligoire et Val de Veude, ont témoigné sur ce sujet. « Une entraide qui n’est pas bien comptabilisée n’est pas une entraide durable. » a insisté un responsable de la cuma La Ligoire pour bien montrer l’importance de cette formalisation de l’entraide. D’autres adhérents ont précisé qu’ils n’auraient pas sollicité autant leurs collègues s’ils n’avaient pas eu la banque d’entraide.

Dans cette démarche, les bénéficiaire peuvent en effet rendre le service sous forme de coups de main, de prêt de leur matériel, ou en les indemnisant en cas de soulte. Elément important de la réussite d’une banque d’entraide : ne pas hésiter à aller voir des groupes déjà formés qui fonctionnent. C’est ainsi que la cuma La Ligoire a parrainé la cuma Val de Veude qui, à son tour, a montré son fonctionnement à un autre groupe.

L’entraide dans le réseau cuma, ce n’est pas seulement une valeur, c’est surtout une réalité !

Sylvie Lhéritier

Entraid Vidéos

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

Entraid Magazine de novembre 2019

L’ambiance studieuse du Salon aux champs

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement