Nettoyage, balayage et broyage… en groupe, dans les Landes

Demi-journée de démonstration ont été organisées sous le hangar de la cuma landaise de Misson autour du balayage et du broyage multi-végétaux.

La cuma landaises de Mison accuili une démonstration de broyage et de balayage le 1er février.

Le nettoyage, le balayage et le broyage. Ces activités sont réalisables en groupe, et ce sont des projets auxquelles certaines cuma réfléchissent actuellement.

C’est pourquoi la Fdcuma640 avec le soutien des cuma de Estibeaux et Misson, a organisé une démonstration dédiée. L’animation s’est tenue le 1er février au hangar de la cuma de Misson avec une vingtaine d’agriculteurs.

Balayage: deux machines

En première partie, les Etablissements Manutech en collaboration avec le fabricant breton Emily ont présenté deux modèles avec une démonstration en dynamique.

L’Aero’Sweep montée sur pales ou relevage avant/arrière permet un balayage classique avec éjection latérale de la matière.

Sa particularité: l’absence de roues, permettant une pression de balayage uniforme, constante et un suivi régulier des lignes du sol.

n seul couple de distributeurs est nécessaire afin d’assurer les fonctions simultanées de montée/descente et mise en rotation du balai.

Le modèle haut de gamme, Master’Clean se caractérise par un godet balayeur ramasseur, permettant un nettoyage de qualité. Elle autorise aussi un ramassage rigoureux  en un seul passage : un réel confort de travail et un gain de temps notable.

Démonstration d'une balayeuse dans une cuma des Landes.

La balayeuse Master’Clean du constructeur Emily.

La balayeuse repose sur quatre roues pivotantes multi directionnelles, gage de stabilité et d’adaptation aux irrégularités de la surface balayée.

La brosse latérale mixte (acier et polypropylène) orientable assure un nettoyage agressif dans les angles et les zones difficiles d’accès.

Intéressant pour les collectivités

Puis la concession Agrivision et le constructeur Saelen ont présenté le broyeur multi-végétaux GS/Puma D.

Il permet un broyage de branches de diamètre maximal 16 cm. Ce grâce à son tapis ameneur muni de picots (40 cm) et son rotor équipé de 6 couteaux et de 12 marteaux.

L’intérêt des deux groupes cuma est de valoriser sous forme de paillage le branchage des lisières de bois bordant les parcelles.

Ce broyat présente de nombreux intérêts : faible volume, limitation de l’enherbement et maintien de l’humidité du sol… Un débouché intéressant pour les communes et les diverses collectivités!

Une après-midi riche avec de nombreux échanges, qui a permis de faire mûrir les projets futurs sur ce territoire.

A lire également: « Un broyeur de branches mobile en cuma« 

Entraid Vidéos

Immersion dans un groupe qui progresse

Une AG sous format d’un journal télévisé

Salon Terr’Eau Bio, rendez-vous les 30 juin et 1er juillet

«Le collectif fait la force» et c’est le Ministre qui le dit !

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement