Récolter… les cailloux

La cuma de Vodable dans le Puy-de-Dôme a organisé une démonstration avec sa ramasseuse de pierres Kongskilde Stonebear. Une journée qui a rassemblé plus d’une vingtaine de personnes.

La ramasseuse de pierres de la cuma de Vodable dans le Puy-de-Dôme.

«Marre de ramasser les cailloux à la main.» C’est comme ça que la décision d’acquérir une ramasseuse de pierres a été prise. «Il y a trois ans, nous avons assisté à une démonstration», explique Laurent Loubaresse, président de la cuma. «Vu le travail réalisé par la machine, nous avons créé un groupe et investi dans la foulée dans une andaineuse-ramasseuse de pierres Kongskilde d’une largeur de 4m pour un coût de 37.000euros.»

Amélioration de la qualité de travail

Après 3 ans d’expérience, «on constate une amélioration de la qualité dans tout ce qui est travail du sol et semis». Avec un débit de chantier qui avoisine les 0,5ha/h, les tarifs pratiqués par la cuma sont de 37 à 40€/h, «selon l’entretien à réaliser». L’entretien justement dépend de la taille des cailloux à ramasser. «Plus ils sont gros et plus il y a de casse sachant que la machine peut ramasser des pierres allant jusqu’à la taille d’un ballon de basket.»

Pourtant il reste un point à régler: que faire des cailloux ramasser et stockés? «Nous avons bon espoir de trouver un compromis avec la commune pour la rénovation des chemins.»

kongskilde-ramasseuse-pierres

D’une largeur de travail de 4 ou 6m, la ramasseuse de pierres peut être équipée de grilles de 28, 35, 40 ou 50mm selon la taille des cailloux qui doivent être ramassés.

Entraid Vidéos

L’ambiance studieuse du Salon aux champs

[Sima 2019] Incroyable ! Nous avons joué à Super Mario Bros sur l’IntelliView d’un tracteur New Holland !

[Sima] 1, 2, 3, 4…et X, les tendances marquantes de l’édition 2019

Ping pong avec Stéphane Nogues

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement