Dans les Ardennes, mythes et réalités autour de l’électricité

Le 29 septembre à Faissault, la fdcuma des Ardennes était partenaire d’un événement organisé par Enedis, RTE et la chambre d’agriculture autour des lignes électriques.

Les lignes électriques quadrillent le territoire. Trop d'agriculteurs sont encore victimes d'accidents dramatiques par manque de connaissance.

La journée du 29 septembre à Fiassault dans les Ardennes était organisée autour de différents ateliers pratiques: les gestes à connaître en cas d’accident avec une ligne, savoir reconnaître les ouvrages pour évaluer leur hauteur et celle des engins, l’entretien des lignes, les champs magnétiques et leurs conséquences sur l’exploitation agricole.

De 20.000 à 300.000 volts, les lignes électriques sont nombreuses à traverser les parcelles agricoles. Avec la mise en exploitation d’une ligne à haute tension de 300.000 volts sur le secteur, RTE a souhaité communiquer sur ces ouvrages auprès des agriculteurs. L’occasion de faire le point sur les phénomènes liés aux champs magnétiques et sur les mythes encore trop présents dans les consciences. «Oui, une ligne électrique peut faire passer du courant dans des clôtures, mais non cela ne suffit pas à retenir un troupeau», signale Jacques Fremaux, référent agriculture chez RTE. «Oui, le courant peut passer dans l’eau d’un abreuvoir mais les solutions sont simples pour y remédier. Par ailleurs, non, les lignes électriques ne font pas bugger les outils électroniques embarqués…»

.

Respect des distances. Les câbles électriques doivent être au minimum à 6mètres du sol (8mètres sur la route). Les engins doivent respecter une distance de prévention de 3mètres. La zone d’amorçage se situe dans un rayon de plus ou moins 1mètre autour du câble, voire 2mètres pour les lignes de 300.000 volts.

 

IMG_0093

Mesure de la tension sur une clôture située en-dessous de la ligne.

 

IMG_0097

Exercice pratique pour déplacer une clôture sous une ligne électrique sans se prendre un coup de jus: mettre la clôture à terre ou disposer de filtres disponibles sur demande chez les gestionnaires de votre département.

 

Connaissez-vous le gabarit de votre machine? La goulotte d’une ensileuse est au moins à 6mètres et une cabine à 4mètres en moyenne… Eric Perrin de la MSA fait le point avec un des groupes.

 

IMG_0107

« Détecteur de lignes »: le cône blanc, situé au-dessus de la cabine, permet d’avertir le chauffeur lorsque celui-ci passe en dessous d’une ligne.

 

Entraid Vidéos

Quelle sera la place des cuma dans la PAC 2020 ?

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

Entraid Magazine de novembre 2019

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement