Epandage lisier réussi

L'Union des cuma et la Chambre d'agriculture ont organisé une démonstration le 16 mars dernier intitulée « la réussite de son épandage ». Cette démonstration avait lieu au Clion Sur Mer, chez Jean-Pierre Chauvin, éleveur de canards de chair.

Cinquante agriculteurs se sont retrouvés pour écouter les témoignages d’utilisateurs de « cordons ombilicaux » (épandage sans tonne). Des explications sur les incidences des nouvelles règles d’épandage et de gestion des stockages ont été apportées également.

La nouvelle tonne à lisier Pichon de la cuma de St Philbert de Grand Lieu, équipée avec une rampe avec pendillards de 18 m et un DPA, était en démonstration. La qualité de l’épandage était indéniable en comparaison avec une tonne à buse (régularité, recouvrement des végétaux). Philippe Lemaire de la Chambre d’agriculture a fortement insisté sur la nécessité de connaître la valeur fertilisante des lisiers en proposant aux cuma présentes d’investir dans des systèmes d’analyse rapide du lisier. D’autant qu’il constate que de plus en plus d’exploitants couvrent les fosses ; d’où une concentration en éléments fertilisants plus importante. « Nous ne reviendrons jamais en arrière, le service complet de l’épandage à lisier avec pendillards et débit proportionnel à l’avancement, nous permet de répondre aux exigences de précision mais aussi d’image d’une agriculture moderne et propre » précise le responsable de l’activité épandage de la cuma de St Philbert de Grand Lieu qui vient d’investir dans cette tonne. Il précise aussi que le lisier se travaille régulièrement et que généralement les fosses sont mixées entre les périodes d’épandage. « L’incidence économique d’une mauvaise répartition des effluents correspond à 50% du coût d’une tonne à lisier de 20 m3 pour la cuma du Littoral, d’autant plus que l’on travaille avec les effluents concentrés» rajoute Jean Paul Lecoprs, administrateur à la cuma du Littoral de St Père en Retz.

Lydia Boudon

Une mauvaise répartition des effluents correspond à 50% du coût d’une tonne à lisier de 20 m3 comme celle de la cuma du Littoral en photo ci – dessous

epandage_lisier_44_cuma_stphilibert

Entraid Vidéos

Epandage de précision: difficile en zone de montagne

Semis direct: 14 outils comparés dans la Somme

Quelle sera la place des cuma dans la PAC 2020 ?

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement