La traction sous toutes les coutures

Et de deux ! L'Union des Cuma des Pays de la Loire et la Fdcuma53 publient les résultats de l'enquête sur la traction dans cette région, lancée à la suite de l'étude sur les charges de mécanisation de 2010. Sur les 75 exploitations laitières interrogées, la traction et les frais de carburants représentent plus de la moitié des charges de mécanisation.

Philippe Coupard, directeur de la section Sarthe de l’Union indique que « ce que les exploitants connaissent bien, ce sont les annuités. Par contre, l’addition des autres coûts (carburant, assurance et surtout entretien) est rarement faite, ce qui explique que 85% des personnes interrogées ne connaissent pas le prix de revient de leur tracteur. Mais d’un autre côté, est-ce que chaque personne connaît le prix de revient de sa voiture ? » s’interroge-t-il. Il note également le délai de réflexion, relativement court (3 mois) pour un investissement aussi important qu’un tracteur, et la sous-valorisation des gros tracteurs, utilisés moins de 350h par an dans la moitié des cas. Philippe Coupard souligne l’opportunité des achats en cuma pour ce type de tracteurs.

Etude disponible ici ou sur le site de l’Union des cuma des Pays de la Loire

 

Entraid Vidéos

Semis direct: 14 outils comparés dans la Somme

Quelle sera la place des cuma dans la PAC 2020 ?

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement