ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Le machinisme agricole se bouge pour recruter

Partager sur

Le machinisme agricole se bouge pour recruter

Dernière initiative en date: la campagne #LaTechLesPiedsSurTerre.

Les constructeurs de matériels agricoles, ceux qui les vendent ou les réparent, et jusqu’aux cuma, tout le monde cherche à recruter. La profession, du grand syndicat au lycée professionnel, fait pour cela valoir ses atouts.

Le machinisme agricole manque de bras et de talents, depuis la conception jusqu’à la conduite en passant par la réparation. Ainsi, la profession se bouge pour attirer les jeunes, tant à l’échelle nationale que locale. Trois exemples récents.

À fond sur les réseaux sociaux

Le Sedima, qui représente les distributeurs de matériels agricoles, participe actuellement à la campagne #LaTechLesPiedsSurTerre. Son but: «aider les entreprises de la branche à recruter les salariés dont elle a besoin et de préparer l’avenir en mettant en avant l’attractivité de nos métiers et de nos formations.» Ses créateurs misent sur le côté connecté des matériels d’aujourd’hui, et la possibilité de se former par l’alternance. Ils sont fait appel à un influenceur, Roman Doduik.

Campagne de promotion Sedima LaTechLesPiedsSurTerre

On recrute !

Un simulateur de conduite pour toucher au machinisme

Au Salon de l’agriculture fin février, c’est l’Aprodema qui donnait aux visiteurs l’opportunité de conduire un tracteur Claas sur un simulateur. En effet, cette «association pour la promotion des métiers et des formations en agroéquipement» a pour but de promouvoir les métiers et formations de la filière et leur connaissance auprès du grand public. L’Aprodema associe Axema, syndicat de constructeurs et d’importateurs d’agroéquipement, Fnedt, syndicat des entrepreneurs du territoire, la fncuma, fédération nationale des cuma, et des membres associés parmi les constructeurs et importateurs d’agroéquipement.

Stand Aprodema au SIA 2022 crédit Claas

Le simulateur de conduite sur le stand de l’Aprodema au SIA (© Claas France).

Appel aux anciens du lycée

Plus localement, les amicales d’anciens élèves agissent également. Ainsi, les anciens du lycée Claude Lehec, de St-Hilaire-du-Harcouët, ont-ils récemment relancé leurs activités. Ils souhaitent lever des fonds pour dynamiser les filières techniques et commerciales du machinisme enseignées au lycée, communiquer autours de la filière machinisme et essayer de donner aux jeunes l’envie de travailler dans ces domaines. Par ailleurs, l’Amicale prépare un projet de rassemblement le 10 juin 2022 à Saint-Hilaire. Le but: «Nous retrouver, échanger et partager avec les collègues de promotion, les anciens personnels et les élèves.» Ce seront aussi les 70 ans du lycée.

Amicale des anciens du Lycée Claude Lehec

Le bureau de l’Amicale des anciens élèves du lycée Claude Lehec, élu fin 2021.

En complément :