MécaMaïs: prévoyez deux jours très denses, les 26 et 27 septembre!

L’Association des cuma du Bassin de l’Adour organise sur 2 jours MécaMaïs, à Le Vignau, dans les Landes, les 26 et 27 septembre. Un secteur très actif, avec notamment les cuma Le Vignau et Castandet, déjà très impliquées dans l'organisation de cet événement à dimension nationale. 

Le site de l'édition 2018 de MécaMaïs, situé au carrefour des 4 départements du bassin de l'Adour (32, 40, 64, 65) , s'étend sur 50ha. L'édition 2016 (ici en photo) avait permis à 5000 participants de se presser devant les Show Machines.

Le 25 juin s’est déroulée à Cazères la conférence de presse de lancement de l’édition 2018 de MécaMaïs. L’occasion de faire le point sur le programme, comme toujours dense et pointu, et de plus en plus conçue pour que chaque maïsiculteur y trouve le contenu et les intervenants dont il a besoin.

Ateliers techniques, démonstrations de matériels, témoignages de cuma, d’agriculteurs et d’experts et forums débats constitueront le plat de résistance de ces 2 jours. En 2016, Mécamaïs avait attiré plus de 5 000 visiteurs du Sud-Ouest et au-delà, venus parfois de l’étranger.

A noter: Cette année, les démonstrations de matériel se dérouleront même en cas de pluie, grâce à un chapiteau pour ces Show Machines.

Au programme :

3 ateliers techniques, animés en permanence par des experts:

  • La récolte: Choix et réglage des machines; qualité
  • Couverts végétaux et semis direct.
  • Le désherbage, fertilisation de précision.

4 pôles techniques associant exposants et experts :

  • soja et tournesol : vitrines et démonstration de récolte avec Terres Inovia.
  • maïs semence: chaîne de mécanisation en dynamique.
  • maïs fourrage avec récolte ensilage (plante entière ou épis); le grain humide.
  • séchage maïs et Méthanisation

2 forums débats:

  • Quels leviers pour continuer à vivre de mon maïs?
  • L’innovation: l’incontournable à la mécanisation de l’exploitation de demain

Des vitrines végétales

Elles sont destinées à mettre en avant les résultats des différents itinéraires de mise en culture et semis ainsi que les nouvelles variétés proposées par les semenciers présents.

Des cuma et un président impliqués

Les adhérents des cuma locales de Le Vignau et Castandet, très bien implantées sur ce territoire, sont fortement impliqués dans l’organisation de cet événement.

Fabrice Casteraa, de la cuma de Cauneille- Les 3 sols, et président de l’association des cuma du bassin de l’Adour, résume les enjeux de cet événement : « Mécamaïs est LA manifestation en France qui est consacrée à la culture du maïs. Avec les difficultés que nous connaissons régulièrement, la fluctuation des prix de ventes de nos produits et les évolutions en cours et futures de la PAC, de nombreuses questions se posent sur nos exploitations. »

agriculteur et élu.

Fabrice Casteraa, de la cuma de Cauneille-Les 3 sols, est président de l’association des cuma du Bassin de l’Adour.

« Le matériel associé aux nouvelles technologies, à de nouveaux itinéraires, est une des clés pour relever ces challenges, poursuit-il. Les acteurs du monde agricole proposent de nombreuses innovations qui nous permettront de produire mieux tout en respectant les sols et l’environnement qui nous entoure.L’investissement à plusieurs est la solution permettant l’accès à ces nouvelles technologies, en maitrisant les coûts de production sur des surfaces raisonnables, c’est pourquoi nous tenons à ce que les Cuma portent ce genre d’initiative d’envergure. »

Plus d’infos sur www.mecamais.cuma.fr et Facebook/mecamais

Entraid Vidéos

Quelle sera la place des cuma dans la PAC 2020 ?

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

Entraid Magazine de novembre 2019

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement