Et si on utilisait de l’huile pour le désherbage thermique?

Les premiers résultats d’une étude allemande ouvrent des perspectives sur l’emploi d’huile végétale chauffée à 250° pour réaliser un désherbage thermique de précision. Ecologique et économique.

Le principe présenté sous forme de maquette (photo Jürgen Peukert, Université de Bonn).

L’université de Bonn (Allemagne) explore une méthode de désherbage thermique par projection précise d’huile végétale. L’idée de base demeure: employer la chaleur pour dévitaliser les adventices. Mais un jet d’huile chaude aurait sur la flamme, la vapeur ou l’eau chaude, l’avantage de la précision et de la sélectivité.

L’équipe du professeur Peter Schulze Lammers et, notamment le doctorant Jürgen Peukert, ont ainsi réalisé des tests en laboratoire pour explorer cette solution. Ils considèrent que les méthodes habituelles de désherbage thermique sont énergivores et impossibles à employer quand il faut de la précision. L’huile a pour avantage de pouvoir être portée à haute température (plus de 100°), de bien se plaquer sur le végétal et de transférer beaucoup de chaleur. Si elle est d’origine végétale, elle est par ailleurs biodégradable.

Encore à affiner

Les tests ont permis de valider les huiles de colza et de tournesol raffinées pour le désherbage thermique. Elles sont disponibles sur le marché, d’un coût abordable et peuvent être portées à 250°. Les chauffer demande moins d’énergie que pour l’eau. Un principe de buse chauffante a été employé afin d’atteindre la température souhaitée. Les travaux se poursuivent pour affiner la distance de projection, la température nécessaire de l’huile et la durée d’exposition à observer selon les adventices. Et il faudra ensuite construire une machine pour sortir cette technologie du laboratoire. Un article sur cette étude, en langue anglaise, a été publié par Landtechnik Online (lien vers le pdf).

Entraid Vidéos

[Claas Cargos ICT] Laissez le volant à la remorque!

Kubota X tractor, un concept autonome et électrique

Un cueilleur articulé pour lutter contre la pyrale chez Geringhoff

Hardi prépare un « snipeur d’adventices »

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement