Le semoir monograine de la cuma converti à l’électrique

En région
semoir entrainement électrique

Au centre, la console Softivert.

27/07/2018 - 18:20

La cuma du Plateau de Ger, dans les Hautes-Pyrénées, propose un service complet pour les cultures de printemps. Toujours à l’affût d’un moyen qui rende l’organisation plus efficace, le groupe vient d'équiper, a posteriori, son semoir Monosem 8 rangs NG + Monoshox  d’un entrainement électrique des éléments semeurs.

Partagez cet article: Le semoir monograine de la cuma converti à l’électrique

Un semoir à distribution électrique

Le plus amusant dans cette initiative semoir est la façon dont cela c’est fait. A  l’occasion du changement du tracteur de la cuma, le groupe se retrouve avec deux systèmes d’autoguidage. Le tracteur est équipé d’origine, mais le groupe avait investi récemment auprès de Softivert dans un dispositif semblable. Soit. Ce n’est pas un problème, en discutant avec la société qui se montre à l’écoute et réactive.

Résultat, le système d’autoguidage est repris et le semoir se voit équipé d’une distribution électrique Xseedrow dont la qualité est reconnue. Le montage est d’ailleurs visible sur le site du constructeur. L’opération a coûté environ 2000 € pose comprise. A titre indicatif, Softivert facture normalement entre 1100 et 1300€ par élément.

Le semoir Monosem de la cuma du Plateau de Ger

Les semis de maïs et de soja ont été menés sans encombre si ce n’est la météo. Romain, le chauffeur de la cuma, qui a bien accompagné la démarche, est satisfait de son outil de travail. Les adhérents quant à eux peuvent se réjouir d’une organisation efficace.

Thomas Chanvalon
Publicité
Simple Share Buttons