Anticiper les réparations

Les frais causés par de grosses réparations ont un impact significatif sur le coût de revient du matériel et, par conséquent, sur les prix de facturation. D’où l’intérêt de les anticiper.

Les provisions pour grosses réparations évitent les grandes variations de coût de revient.

Pour faire face aux grosses réparations et gérer les coups durs, mieux vaut anticiper! C’est la finalité des « provisions pour grosses réparations » qui consistent à évaluer le montant programmé d’un gros entretien ou d’un remplacement partiel, dès l’achat du matériel.

Provision pour charges

On répartit sa charge à parts égales sur les exercices courant jusqu’à la date de cet entretien ou de ce remplacement, au travers d’une provision pour charges, inscrite au passif du bilan.  L’avantage de cette approche est la stabilité des tarifs au lieu de répercuter les charges liées à une grosse réparation sur le tarif au cours d’une seule année. Parallèlement à cette modalité de gestion précautionneuse, la cuma doit bien sûr rester vigilante sur la régularité d’entretien du matériel, de manière à éviter les coups durs…

Entraid Vidéos

[Ensilage] La cuma de l’Ouette a saisi l’occasion de persévérer

Fidèle à son concessionnaire ?

Fenaison : trois systèmes d’organisation et stratégies d’investissement gagnantes

[Salon aux champs 2017] Un seul chiffre à retenir : 40%

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement