Autoguidage et RTK moins chers, c’est possible !

Un réseau RTK collaboratif gratuit, un logiciel d’autoguidage en open source, un kit d’autoguidage bon marché à installer soi-même: la chasse aux technologies chères est lancée.

Le prix des solutions du commerce fait y réfléchir à deux fois avant d'investir.

On savait que certains agriculteurs aimaient fabriquer eux-mêmes leurs outils, notamment ceux qui gravitent autour de L’Atelier Paysan. Mais c’est plutôt en mode rustique, à base d’acier et de poste à souder. La nouvelle génération du ‘fait maison’ s’attaque carrément aux technologies pointues comme le RTK et l’autoguidage. A la clé: de grosses économies et une indépendance technologique.

Le réseau Centipède

Côté RTK, c’est un réseau collaboratif, Centipède, qui est en train de se mettre en place. Lancé par Julien Ancelin, administrateur SIG à l’Inrae, il intéresse d’abord des chercheurs de différents organismes (Inrae, Cnrs, Université…). Ils ont bâti un outil en open source pour répondre à leurs besoins de localisation et de topographie avec un budget serré. « Il faut que ce soit le plus libre et le plus collaboratif possible », explique Julien Ancelin. Le mouvement est parti de La Rochelle et s’étend à travers la France.

carte des bases du réseau Centipède

Carte du réseau Centipède (avril 2020).

La fabrication d’un récepteur, qu’on associe à un smartphone ou à une tablette, revient à moins de 400 €. Ce signal RTK diffusé par le réseau GSM, est également utilisable pour l’autoguidage de tracteurs, moyennant de se fabriquer aussi le reste du kit. Julien Ancelin a d’ailleurs tenté lui-même l’expérience.

récepteur RTK Centipede

Un « rover » (récepteur) fait maison (©Julien Ancelin).

Le logiciel AgOpenGPS

L’autre phénomène qu’on a vu apparaître récemment est le logiciel AgOpenGPS, développé par une communauté de bénévoles sur la base du travail d’un Canadien, Brian Tischler. Ses utilisateurs échangent sur un forum des recettes, plans et tutos pour construire eux-mêmes l’équipement qui va avec. Il vaut mieux parler anglais mais une section en français commence à exister.

utilisateurs d'AgOpenGPS

Les utilisateurs déclarés d’AgOpenGPS en Europe.

Deux cousins, Clément et Julien Hégron, sont notamment actifs dans ce mouvement. On les retrouve aussi sur les réseaux sociaux. Plus que savoir manier la disqueuse ou le chalumeau, il faut ici des bases en programmation et en électronique, voire jouer de l’imprimante 3D. En vidéo : la réalisation de Thomas Mangin.

Un kit bon marché dans le commerce

Pour les agriculteurs qui n’ont pas la fibre informatique, c’est-à-dire la grande majorité, il existe une autre solution, proposée depuis peu par la société Farmtek. Elle a été créée par un agriculteur également informaticien, qui jugeait dispendieux le coût des équipements d’autoguidage. Il a d’ailleurs lui-même participé au projet AgOpenGPS, puis en a fait une version plus adaptée selon lui aux conditions françaises. Il a ensuite conçu un kit prêt à installer, dont il a déjà commercialisé quelques exemplaires. L’ensemble comprend une balise RTK fixe (portée 14 km), et de quoi équiper un tracteur (récepteur, capteurs, tablette et volant électrique), pour moins de 4000 € (prix de lancement en mars 2020). Le nécessaire au guidage d’un second véhicule est également disponible, pour moins de 1000 €. L’assistance est réalisée à distance.

volant électrique pour autoguidage Farmtek

Le volant électrique Farmtek.

base RTK pour autoguidage Farmtek

La base RTK Farmtek.

En complément : l’avis d’utilisateurs d’autoguidage RTK dans le Finistère, et l’avis de la cuma de Piré sur Seiche (35) sur son autoguidage RTK.

Entraid Vidéos

Le drone ou l’épandeur pour semer le couvert

Changement des pneus du tracteur : protocole et précaution

Quel est le bon outil pour détruire un couvert végétal en sol humide ?

Tailler la vigne deux fois plus vite

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement