ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Sécheresse: la carte des départements à risque pour cet été

Partager sur

Sécheresse: la carte des départements à risque pour cet été

La sécheresse pointe son nez pour l'été 2022 avec déjà 22 départements en alerte.

Publiée par le ministère de la Transition Ecologique, la carte d’anticipation des risques de sécheresse identifie les départements à risque d’ici la fin de l’été.

Le risque de sécheresse n’épargne aucun département en 2022. Avec un hiver plus sec que la normal, le déficit pluviométrique prend de l’ampleur. La situation est aujourd’hui différente de l’année dernière qui bénéficiait d’un printemps pluvieux. Les dernières prévisions saisonnières de Météo France tendent aussi vers un été plus sec et plus chaud que la normale.

Carte du risque de sécheresse pour l’été 2022 par département

risque de sécheresse par département

La carte du risque de sécheresse publiée par le ministère de la Transition Ecologique donne des indications par rapport à la normale et aux situations habituellement rencontrées.

Aujourd’hui, 22 départements présentent un risque de sécheresse très probable, contre 16 l’année dernière à la même date. Les régions Provence Alpes Côte d’Azur, Auvergne Rhône Alpes, le nord de la Nouvelle Aquitaine, les Pays de la Loire et Centre Val de Loire présentent les plus gros risques. Une situation qui aura certainement un impact sur la récolte à venir. En effet, dans une majorité de régions, les éleveurs constatent déjà une baisse des rendements de la récolte de l’herbe.

Au total, 16 départements font l’objet d’arrêtés préfectoraux restreignant l’usage de l’eau à des fins agricoles. Pour connaitre les arrêtés touchant votre département ou votre commune, rendez-vous sur le site Propluvia.

Des nappes phréatiques en baisse

Avec un étiage insuffisant pour l’automne 2021, la situation s’aggrave rapidement dès le début de l’année. Le manque de pluie depuis septembre impacte fortement l’état des nappes. Le BRGM indique que la situation est particulièrement préoccupante localement. On recense des niveaux bas à très bas sur les nappes entre Vendée, Maine et Touraine. Aussi plus classiquement sur les nappes de Provence Alpes Côte d’Azur et du sud de la Drôme.