ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Comment aider votre salarié à préserver son pouvoir d’achat?

Partager sur

Comment aider votre salarié à préserver son pouvoir d’achat?

Plusieurs dispositifs existent pour compenser la perte de pouvoir d'achat des salariés.

Vous êtes employeur et vous constatez la perte de pouvoir d’achat de votre salarié? Le ministère de l’Economie rappelle les différents dispositifs en cours susceptibles de compenser ce recul.

On évalue le niveau d’inflation actuel à 6%. Dans ce contexte, on redoute une perte de pouvoir d’achat des ménages. Différentes mesures rappelées par le ministère de l’Economie, ont été prises pour «amortir» ces difficultés auprès des salariés. Rappel des leviers pour préserver le pouvoir d’achat de votre salarié.

Prime de partage de la valeur (ex-prime Macron)

Tout d’abord, la loi du 16 août 2022 portant des mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat a entériné la création d’une prime de partage de la valeur. En outre, cette prime remplace la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat, dite également «prime Macron». Avec cette prime, les employeurs peuvent verser une prime exonérée de toutes cotisations sociales à la charge du salarié et à leur propre charge.

Une exonération qui s’applique dans la limite de 3.000€ (6.000€ pour les entreprises ayant mis en place un dispositif d’intéressement ou de participation).

Depuis le 1er juillet 2022, on peut verser la prime rétroactivement. On peut débloquer la prime en une ou plusieurs fois. Dans la limite d’une fois par trimestre, au cours de l’année civile.

Rachat de RTT pour préserver le pouvoir d’achat d’un salarié

Ensuite, vous pouvez racheter à vos salariés les jours de RTT auxquels ils renoncent.

Ces RTT monétisés sont exonérés d’impôts et de cotisations jusqu’au 31 décembre 2025.

Déblocage exceptionnel de l’épargne salariale

Par ailleurs, vos salariés peuvent débloquer leur intéressement et leur participation sans être imposés, jusqu’au 31 décembre 2022.

En tant qu’employeur, vous disposez d’un délai de deux mois pour les informer de cette nouveauté.

Autres mesures pour préserver le pouvoir d’achat d’un salarié

De surcroît, ces mesures s’ajoutent à d’autres décisions prises récemment en faveur des particuliers et des entreprises.

Citons:

  • Remise carburant: l’aide court jusqu’au 30 décembre 2022. Du 1er septembre au 31 octobre 2022, elle atteint 0,30€/litre. Puis, entre le 1er novembre et le 31 décembre 2022, 10 centimes.
  • Bouclier tarifaire sur les prix de l’énergie: mis en place à la fin de l’année 2021, le bouclier plafonne la hausse de l’électricité à 4% et gèle les prix du gaz à leur niveau d’octobre 2021. L’Etat prolonge le dispositif jusqu’à la fin de l’année 2022.
  • Revalorisation des prestations sociales: allocations familiales, prime d’activité… augmenteront de 4%. 3,5% pour les APL. Ces hausses seront rétroactives au 1er juillet 2022.

Enfin, à lire aussi: