5 marques de pulvé disparaissent

Face à un contexte socio-économique complexe, le groupe Exel Industries réorganise ses activités françaises autour de centres de compétences de production et de recherche. Qu’est-ce que cela signifie pour les clients? Quel est l’avenir des différentes marques du groupe? Eléments de réponse.

Spécialiste de la pulvérisation, le groupe Exel Industries réorganise ses activités en France.

Ce 3 juillet, le groupe Exel Industries annonce dans un communiqué une réorganisation de ses «activités françaises sur des centres de compétences de production et de recherche, ce qui va impliquer la fermeture des sites de Noyers-Saint-Martin (Matrot) et de Saint-Denis de l’Hôtel (Caruelle) dont les activités seront transférées respectivement vers Beaurainville (Hardi-Evrard) et Epernay (Tecnoma.

In fine, en France, l’offre « Grandes Cultures » sera composée de Evrard, Matrot et Berthoud avec une orientation haut de gamme et par Hardi et Tecnoma, en cœur de gamme.

L’offre « Vigne Etroite », en tracteurs enjambeurs et en pulvérisation, reposera sur la marque Tecnoma, complétée par CMC et les cellules Berthoud.

Enfin, l’offre « Vigne Large et Arboriculture », sera assurée par Nicolas avec une orientation haut de gamme, et les marques Berthoud et Hardi, en cœur de gamme.

10 ans de SAV et de pièces détachées

L’aventure s’arrête donc pour les marques Caruelle, Seguip, Thomas, Fischer et Loiseau. Concernant leur arrêt progressif de commercialisation, le groupe Exel Industries s’est engagé à continuer la production des pièces et le SAV durant 10 ans. Le même engagement a été pris pour les différents produits qui seront arrêtés au sein des marques, par exemple les gammes vigne large chez Tecnoma (Vectis et Vinis) ou arboriculture chez Berthoud (Fructair).

La raison de cette réorganisation est à la fois économique, avec une concurrence qui s’est fortement développée sur le marché français durant la dernière décennie (Amazone, Horsch, John Deere pour n’en citer que trois), et sociétale avec une pulvérisation de plus en plus montrée du doigt. L’objectif du groupe est ainsi d’aider ses clients dans leur transition agro-écologique et mettre l’accent sur des technologies pour réduire les doses appliquées, comme par exemple le Bilberry Intelligent Spot Praying présenté par Berthoud au dernier Sima (système de reconnaissance automatique des adventices).

Entraid Vidéos

Programmer la variation continue, ça paye

Ils font les silos avec un-gros-chargeur frontal MX

[Essai Deutz-Fahr Agrotron 6215] Quelle transmission pour du transport?

Scoop! Une suspension de pont avant sur les New Holland spécialisés

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement