Inédit : FAF Aujard ,un aplatisseur mélangeur mobile pour l’aliment fermier

Nouveautés
FAF Aujard : un aplatisseur broyeur étudié pour être déplacé et préserver les grains

Une capacité de 5 m3.

23/03/2018 - 10:35

Aujard a conçu un appareil de fabrication d’aliment à la ferme comprenant un aplatisseur et un mélangeur à pales. Objectif : préserver la granulométrie du produit.

Partagez cet article: Inédit : FAF Aujard ,un aplatisseur mélangeur mobile pour l’aliment fermier

FAF Aujard : étudié pour être déplacé

Aujard était connu jusque-là comme importateur des broyeurs mélangeurs mobiles H&S. L’entreprise de la Loire est passée du côté de la conception en lançant un nouvel appareil pour la fabrication d’aliment à la ferme, avec des principes différents. Le FAF Aujard comprend d’abord un aplatisseur et non un broyeur. Ensuite, les diamètres et pas des vis de transfert «ont été étudiés pour ne pas dénaturer les céréales et produire un mélange moins farineux qu’avec un broyeur», comme le précise le fabricant. Autre différence importante : la cuve de mélange de 5 m3 fonctionne avec une vis horizontale munie de pales.

Le combiné est monté sur un essieu routier avec freinage hydraulique lui permettant de rouler cuve pleine. Il dispose d’un système de pesée et d’une suspension à lames de ressort. Une centrale hydraulique indépendante assure l’animation des vis.  La goulotte repliable élève le mélange jusqu’à 7,60 m de haut. Aujard annonce un débit de 6 à 10 t/h, et un déchargement des 5 m3 en moins de 10 min. Prix : 75 000 €. Une tournée de démonstration est actuellement en cours dans différentes régions : nous suivrons les impression des cuma… Précision : Aujard est référencé dans le réseau Scar.

FAF Aujard

Les pales évitent de brutaliser le grain aplati.


Si vous avez aimé cet article sur le FAF Aujard, retrouvez nos articles sur ces ateliers de fabrication d’aliment à la ferme :

Journée technique: FAF ou pas FAF ?

  • Retour sur la journée sur les fabriques d’aliments à la ferme où une quarantaine d’éleveurs du Gers et des Hautes-Pyrénées étaient présents.

Les cultures associées se développent, ils investissent dans leur propre outil pour traiter les méteils

  • La cuma Bio Bocage nous faisait visiter en 2017 son trieur à grains fixe. Un outil neuf et fonctionnel qui permet à ces éleveurs de traiter les méteils qu’ils moissonnent eux-mêmes. Témoignage et retour sur l’inauguration de ce trieur en Vendée. Vidéo.
Publicité
Simple Share Buttons