Mettre le couvert, en direct ou en simplifié

En région
Quatre semoirs classés comme semoirs de semis direct et deux autres destinés plutôt aux TCS ont implanté le 27 juillet une plateforme de couverts végétaux située à Oiron dans les Deux-Sèvres.

L’implantation de couverts végétaux suscite un intérêt croissant. La plate-forme semée le 27 juillet dernier à Oiron dans les Deux-Sèvres, restera accessible jusqu'à sa destruction.

13/08/2018 - 18:00

Une plateforme de couverts végétaux a été mise en place le 27 juillet en Deux-Sèvres, avec deux types d'outils : des semoirs classés pour le semis direct et des semoirs utilisés plutôt en TCS

Partagez cet article: Mettre le couvert, en direct ou en simplifié

A l’initiative du SEVT (Syndicat d’eau du Val de Thouet) et du négociant Bellanné, en partenariat avec la Fdcuma des Deux-Sèvres, une plateforme de couverts végétaux a été mise en place le 27 juillet. Elle a été implantée à Oiron sur une parcelle du gaec la Chainée. Le semencier Jouffray-Drillaud a fourni deux mélanges différents : « Chlorofiltre Elite » (12 kg/ha) composé de trèfle d’alexandrie, de moutarde d’abyssinie et de vesce commune de printemps et «  Cholofiltre Quatro » (20kg/ha) composé d’avoine rude, de vesce commune, de trèfle d’alexandrie et de phacélie.

Six semoirs distincts

Six constructeurs/concessionnaires (Agri86, Migaud, Semat Ouvrard) ont répondu à l’appel et accepté le protocole de semis prévu : respect des doses préconisées et de la profondeur de semis demandée de 2 cm environ.
Les quatre premiers semoirs étaient classés comme semoirs de semis direct, ne travaillant que la ligne de semis. Ces matériels pouvant travailler prioritairement sur un chaume ou un sol résistant. Certains peuvent si besoin intervenir sur un sol préalablement travaillé, mais celui-ci devra être nivelé et rappuyé.

Quatre semoirs en semis direct

Il s’agissait :

  • Du semoir porté Weaving GD 3000 M, muni de 2 trémies à double doseur à régulation électronique. Les éléments semeurs à doubles disques inclinés et montés sur pivot, sont suivis d’une roue gonflable (ou pleine) assurant la profondeur de semis. La pression maxi par élément est de 140 kg sur cette version portée.
  • Du semoir John Deere 750 A qui dispose d’un disque ouvreur droit présentant un angle de 7°, d’une roue de jauge latérale servant de roue plombeuse semi-pneumatique, d’un demi-soc semeur et d’une roue de fermeture du sillon oblique. L’ensemble constitue l’élément acceptant jusqu’à 250 kg de pression.
  • Du semoir Maschio Gaspardo Diretta Corsa 300 comprenant un disque ouvreur crénelé, muni latéralement d’une roue en fonte assurant la gestion de la profondeur du semis et le suivi du terrain et de l’autre côté, d’un soc semeur. A l’arrière, une roue plombeuse biseautée referme le sillon, suivi d’une herse peigne.
  •  Du semoir Horsch Sprinter 4 ST, seul semoir à dents de la plateforme, muni d’un soc Duett permettant de semer et de fertiliser en un seul passage ou de semer deux semences à des doses différentes, grâce aux deux trémies équipées chacune d’un doseur indépendant. Chaque dent accepte un effort allant jusqu’à 285 kg à la pointe. Une double herse assure le nivellement du sol et un packer à pneus autonettoyant assure le ré-appui des bandes de semis et le contrôle de la profondeur de travail.

Deux semoirs en TCS

Les deux autres semoirs étaient plutôt destinés aux techniques culturales simplifiées. Travaillant sur toute la largeur du semoir lorsque les disques de préparation du sol sont en action, ils peuvent intervenir sur chaumes ou un sol préalablement travaillé. Exceptionnellement, ils peuvent utiliser uniquement la rampe de semis, mais avec une capacité de pénétration un peu plus limitée en sol dur. Il s’agissait :

  • Du semoir Väderstad Rapid 300 qui est équipé de deux rangées de disques de travail crénelés (escamotables), à réglage de profondeur indépendant. Les éléments semeurs sont composés d’un disque crénelé muni d’un demi-soc semeur. La profondeur de semis est contrôlée en duo par une roue de rappui pneumatique arrière, suivi d’une herse niveleuse.
  • Du semoir Pöttinger Terrasem C4 composé de deux rangées de disques de travail lisses (escamotables). Chaque élément semeur intervient derrière un rouleau packer pneumatique, composé d’un double disque, d’un organe semeur intégré et d’une roue plombeuse arrière, assurant profondeur de semis et ré-appui de la ligne de semis. Une herse de nivellement assure une finition finale.

Plateforme accessible

Sous un beau soleil, la cinquantaine de personnes présentes ont pu écouter les commentaires des constructeurs lors de la présentation technique des six semoirs. Puis elles ont observé le travail de chacun. Cette plateforme restera accessible aux visiteurs jusqu’à sa destruction cet hiver.

A lire aussi à propos des couverts végétaux :

Un  » Méca » Evènement dans la Vienne en 2019 sur les couverts végétaux  

600 ha de couverts végétaux détruits au rouleau Faca dans les Landes  

Semez vos couverts végétaux en direct ou en simplifié 

Comment détruire les couverts végétaux sans herbicides ? 

Impacts des couverts végétaux : 10 ans d’étude 

 

Mickaël Madier, Fédération des cuma des Deux-Sèvres
Publicité
Simple Share Buttons