ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Modulation de la densité de semis: intéressante ou non?

Partager sur

Modulation de la densité de semis: intéressante ou non?

Pierre Meyer utilise pour ses semis de maïs un Kuhn Maxima 3 E avec une trémie frontale TF 1500.

À Colmar (Bas-Rhin), la Coopérative agricole de céréales propose à ses adhérents un service de conseil et de création de cartes de modulation de dose au semis. Quels sont les avantages de moduler au semis? Est-ce que ça marche? Le point avec le responsable innovation de la coopérative et un agriculteur adhérent qui s’est lancé.

À la Coopérative agricole de céréales (groupe CAC), l’accompagnement des adhérents pour les aider à optimiser la performance technico-économique de leurs productions, notamment le maïs, n’est pas nouveau.

«Depuis 2012, suite à des tests sur le terrain, nous avons chiffré l’intérêt de l’autoguidage RTK pour nos adhérents et mis en place un réseau d’antennes», explique Christian Jenn, responsable innovation, marketing et solutions adhérents du groupe CAC. «L’étape suivante était logiquement la modulation de la densité de semis

En Alsace, les sols sont bien pourvus en potassium mais présente une (très) forte hétérogénéité. «Dans une même parcelle, il est possible d’avoir 40 mm de réserve utile à un endroit et 200 mm à un autre », détaille Christian Jenn.

La modulation peut donc être la solution pour déplafonner l’objectif de rendement et gagner en productivité sans toucher à la fertilisation, au désherbage, ni à l’irrigation. Précisons que le rendement moyen en maïs des adhérents du groupe CAC est de 120qx/ha (avec un record établi à 211qx/ha sur une parcelle).

prix de revient chantier de semis modulation densité rayons X

Modulation de la densité de semis maîtrisée: +100€/ha

Pour pouvoir moduler, il faut deux choses : d’une part un semoir capable de le faire, donc avec une distribution électrique, d’autre part une carte de modulation avec les préconisations de densité de semis. De plus, «pour moduler une densité de semis, il y a deux paramètres à prendre en compte », avance le responsable du groupe CAC.

«D’abord la nature du sol, car selon ses propriétés, les gains à aller chercher varient. Ensuite, la variété de maïs, car chaque variété exprime un potentiel propre dans les différents sols.» Selon les chiffres de CAC, moduler sa densité de semis permet de gagner en moyenne 100€/ha. De quoi amortir rapidement le surcoût d’équipement lié à l’investissement dans une distribution électrique.

Après des essais sur les différentes variétés de maïs et avoir documenté 2.500ha de sols analysés, le groupe CAC dispose aujourd’hui d’une matrice pour conseiller à ses adhérents, pour chaque variété de maïs, une densité moyenne de semis ou une modulation de cette densité selon leurs types de sols (30 variétés de maïs déclinées selon 23 types de sol).

Concernant le coût de la modulation, le groupe CAC facture 55€/ha l’expertise de sol et l’édition de la carte de modulation pour une variété donnée à intégrer directement dans la console du semoir. Si l’agriculteur souhaite par la suite changer de variété de maïs, l’édition d’une nouvelle carte de modulation est facturée 15€/ha.

Le plus important? Le conseil!

Toutefois, au-delà du prix, «le plus important pour réussir sa modulation reste le conseil et l’expertise. En effet, le choix de la variété au départ est déterminant. Une variété peut être la plus pertinente dans une parcelle si l’on ne module pas, alors qu’à l’inverse, en modulant il faudra en privilégier une autre qui offre un meilleur potentiel. L’irrigation joue aussi sur le choix de la variété selon que l’on se base sur les ressources du sol superficiel ou profond. De plus, quand on augmente la densité de semis d’une variété, il faut être certain qu’elle n’a pas de tare.»

Parmi les agriculteurs adhérents à s’être lancé, Pierre Meyer, a modulé cette année pour la première fois sa densité de semis sur ses 200ha de maïs (variation de +/-10%: de 85.000 à 105.000gr/ha).

«Je suis à la recherche de davantage de précision dans mes semis, explique-t-il. La modulation m’intéressait depuis plusieurs années à la modulation, mais j’avais le frein du prix du matériel. J’ai eu l’opportunité d’acquérir un semoir Kuhn Maxima 3E à des conditions préférentielles en début d’année (machine en stock). Ce fut l’élément déclencheur.» Précisons que Pierre Meyer apporte un engrais starter au moment du semis.

Enfin, Christian Jenn imagine, lui, déjà aller plus loin sur la modulation. «L’idéal serait de disposer un jour d’un semoir capable d’emporter différentes variétés simultanément pour pouvoir implanter la bonne variété avec la bonne densité dans chaque type de sol au sein d’une parcelle.»


Rayons X

Cet article et ses données sont issus d’un travail d’enquête et d’étude économique publié dans l’univers Rayons X en Décembre 2021. Trois semoirs sont passés au scanner économique de la rédaction d’Entraid. Restez connectés, le dossier sera mis à jour tout au long des mois de Janvier et Février.