Un aérateur d’andain fait-maison à la cuma

En récoltant une paille sèche et homogène, Stéphane Dardennes s’assure un paillage sans perte de temps, ni sollicitation extrême des machines. Il a construit un outil spécial, tout juste mis en service. Son principe : brasser l’andain pour évacuer l’humidité.

La cuma l’Entente, à Rimou, dispose d’un outil pour aérer les andains et faciliter leur séchage qu’elle a construit à partir d’une presse endommagée par un incendie.

Une belle paille, facile à travailler, jamais collée à la reprise. Stéphane Dardennes se donne les moyens de  réaliser ce rêve en s’attachant à récolter une paille sèche et homogène l’été venu. Depuis quelques années, ne trouvant pas un matériel spécifique à sa convenance, l’éleveur utilisait une presse round baller de la cuma l’Entente (Rimou – 35) pour effectuer un passage sur les andains, chambre ouverte, histoire de soulever le tas, le faire passer dans les rouleaux et le reposer derrière.

La cuma de Rimou a présenté son aérateur d’andains.

Ici en compagnie de Gaétan Jouaux (trésorier) et Roger Sachet (administrateur), le président de la cuma de Rimou, Stéphane Dardennes est à l’origine du projet et a assuré une grande partie des travaux de recyclage.

Toute ressemblance avec un morceau de presse serait logique

L’an dernier, un round de la cuma a pris feu, et comme le châssis et certains éléments comme le pick-up n’avaient pas souffert, le président de la cuma s’est penché sur la question de récupérer l’outil et le recycler en aérateur d’andains (à lire dans Entraid – magazine de juillet 2017 – rubrique «J’ai un truc»).

Le pick-up vu de coté.

Le pick-up, sorti sauf de l’incendie de la presse était un élément qui intéressait l’équipe de recycleurs. Avec ce principe, l’andain est brassé sans être frotté au sol.

Paille et fourrage

27 jours de travail plus tard (à raison de 4,5h/j), la cuma pouvait organiser la mise en route de son nouveau matériel afin d’expliquer son principe. «Là où le tracteur a tassé l’andain ou s’il y a un peu de verdure, ça permet de sécher la paille», explique ainsi Stéphane Dardennes. Idem pour des champs où des pluies d’orage ont sévi. «Ça fonctionne bien», juge le recycleur en estimant que sa trouvaille donnera aussi de bons résultats sur du fourrage, y compris des légumineuses. Pour sa part, Gaétan Jouaux (trésorier de la cuma) essayera sur sa luzerne: «Avec le pick-up, on soulève le produit, en évitant d’incorporer de la terre. Les rouleaux redonnent du volume à l’andain» qui pourrait donc finir de sécher en l’état, plutôt que d’être détruit à la faneuse.

Le compteur horaire de l’aérateur d’andains

Le président envisage que l’aérateur sera à disposition de sa cuma des voisines. Un compteur horaire a été installé.

Un petit matériel simple

Les mécaniciens rénovateurs ont même fixé un compteur horaire sur leur création. Même si le tarif n’est pas encore déterminé, le président de la cuma l’Entente prévoit qu’elle sera à disposition de tous les adhérents de la cuma et des voisines.

astuces-truc-innovations-mensuel-Entraid-gagnez-50-euros

Envoyez vos astuces à Pascal Bordeau : pbordeau@entraid.com

Entraid Vidéos

New Holland T6 Methane Power, une série commercialisable en 2020

Kubota dévoile la 3e génération de tracteurs M7

John Deere Command Cab: bijou de technologie futuriste

Lindner Lintrac: 136 ch, un écran tactile et la reconnaissance des outils

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement