Réparer une pièce plutôt que la changer

Les organes de machines agricoles recouverts d’un revêtement en caoutchouc ou en synthétique peuvent aujourd’hui être reconditionnés. Une alternative au remplacement pur et simple.

Des applications multiples du revêtement polyuréthane chez RPIB.

Les agriculteurs ont généralement l’habitude de faire durer le matériel et de réparer ce qui peut l’être. Pour les organes dotés d’un revêtement en caoutchouc ou en synthétique, c’est plus délicat. Pourtant, il existe une solution, que présente la société RPIB : « Lorsque nos clients doivent changer leurs galets de guidage, de chenilles ou d’entrainement, leurs rouleaux d’arracheuse de pommes de terre ou de betteraves, leurs différentes roues motrices, ils pensent à les regarnir en polyuréthane. Cette matière est à la fois robuste et économique ».

rpib renovation pieces revetement polyurethane

Dépôt du revêtement sur une grosse pièce.

Dépôt ou moulage

RPIB fait appel à deux techniques : le dépôt d’un ruban sur la pièce en rotation, ou le moulage. « Nous regarnissons les rouleaux, galets, roulements, roues, mais également les pièces techniques sur plan, par moulage. Par exemple : les pinces de secoueuses, les brides ou les pièces ne devant pas marquer ou abîmer les produits ». Basée dans les Côtes d’Armor, RPIB ne travaille pas en direct mais par l’intermédiaire des concessionnaires.

En complément :

Entraid Vidéos

Le palmarès des Sima Innovation Awards 2021

Ramasser les pierres au guidon d’un quad

Trektor: un tracteur autonome hybride en démo dans les vignes

Holmer Terra Variant 435: gros débit pour petit poids

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement