[Photo mystère] Ruminer à l’ombre…

A Derval, les génisses de la ferme expérimentale vont pouvoir ruminer tranquillement, protégées de l’astre solaire par des parasols. Si si ! Elles participent à une étude très sérieuse qui rapproche agroforesterie et élevage.

Pour une expérimentation, des parasols simulent l'ombre que pourraient produire des arbres dans une prairie en agroforesterie.

[Réponse à la devinette du mensuel Entraid’ sorti ces jours-ci] «Prairie tout confort entre Nantes et Rennes, avec parasols et ventilateurs géants.» A l’ère du bien-être animal, pourquoi ne pas imaginer une petite annonce en ces termes? Pure fantaisie ou réalité? Le site existe bel et bien. Il est hélas déjà réservé pour toute la saison par les génisses de la ferme expérimentale de Derval. Elles participent à une étude très sérieuse dans le cadre du collectif «Agroforesterie et élevage» créé en 2012.

Simulateurs d’arbres

Seize parasols de 9m2 reproduisent l’ombrage généré par un alignement d’arbres au milieu d’une prairie. «A partir de 25°C ressentis, nous observons le comportement des génisses et mesurons leur activité à l’aide d’accéléromètres, explique Jean-Charles Vicet, conseiller à la Chambre d’agriculture de Loire-Atlantique. Nous savons qu’elles arrêtent de ruminer quand elles ont trop chaud. Notre objectif est de parvenir à chiffrer l’effet sur les performances, quand les animaux ont la possibilité de se protéger des fortes chaleurs.» Outre le confort des vaches ici évalué, l’agroforesterie entretient aussi la qualité des sols et la présence d’insectes auxiliaires utiles aux cultures.

Entraid Vidéos

2.000 € d’économies de litière

[Ensilage] La cuma de l’Ouette a saisi l’occasion de persévérer

A la ferme aquaponique, entre les légumes et les poissons, le courant passe

Presser la paille de maïs demande des précautions

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement