Un levier connu, partiellement

Le côté à moitié plein du réservoir montre que les étudiants qui entrent en BTS Acse associent mutualisation et maîtrise des charges. Le côté vide révèle que le poids du tracteur et du carburant dans les chiffres est trop méconnu.

Le temps dédié aux charges de mécanisation dans la formation comprend un exercice pratique du calcul de ces coûts, à partir des données des exploitations de stages et avec le logiciel Mécagest Pro.

L’Union des cuma intervenait auprès des BTS Asce de l’Ireo des Herbiers dans les premiers mois de l’année scolaire. Derrière le but de sensibiliser les étudiants aux charges de mécanisation, l’intervention détaillait comment les calculer, leur poids dans les exploitations (à partir des références collectées par le réseau cuma) et les leviers envisageables pour les maîtriser.

50% sur les tracteurs et leur carburant

Les élèves ont été interrogés sur ce dernier point. Autant, et c’est plutôt positif, la mutualisation leur apparaît comme un levier incontournable, autant le partage de la traction, et les actions sur les consommations de carburant (éco conduite, meilleure connaissance du tracteur) ne sont que très rarement cités. Or les postes carburant et traction représentent à eux seuls plus de 50 % des charges de mécanisation. Les études régulières réalisées par le réseau cuma dans la région le confirment (plus d’informations dans la rubrique réseaux du magazine Entraid de mai 2020).

 

Entraid Vidéos

Fidélité à une marque de tracteur : qui est le champion ?

La fidélité a un prix…

[Ensilage] La cuma de l’Ouette a saisi l’occasion de persévérer

Fidèle à son concessionnaire ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement