Vin, verre et design : la Cité du Vin à Bordeaux célèbre le flacon

AFP
cite du vin design bordeaux flocon verre celebre

la Cité du Vin de Bordeaux, dans sa nouvelle exposition de printemps, célèbre le flacon de verre ou de cristal dans l'art contemporain.

19/03/2019 - 13:00

Une palette de (faux) magnums de Romanée-Conti, une bouteille qui siffle, un verre qui se cueille à l'arbre... : la Cité du Vin de Bordeaux, dans sa nouvelle exposition de printemps, célèbre le flacon de verre ou de cristal dans l'art contemporain.

Partagez cet article: Vin, verre et design : la Cité du Vin à Bordeaux célèbre le flacon

« Renversant. Quand art et design s’emparent du verre » présente du 15 mars au 30 juin une centaine de pièces, fonctionnelles, farfelues, quelquefois monumentales, signées d’ateliers ou d’artistes comme Jean-Michel Othoniel, Philippe Starck, Matali Crasset ou Fabrice Hyber.

L’exposition « part du fonctionnel pour aller vers le symbolique, les associations d’idées, l’oeuvre d’art », explique sa commissaire Bettina Tschumi, qui a monté la manifestation pour cet établissement dédié depuis trois ans à la culture et aux civilisations du vin.

Fonctionnels sont les « verres à nez » qui démarrent l’exposition mais qui sont joyeusement détournés pour prendre la forme d’un nez, crochu, effilé ou épaté qui respirera le vin.

Un hommage est rendu au site verrier de Meisenthal en Moselle, qui abrite aujourd’hui le Centre International d’Art Verrier (CIAV) et a connu son âge d’or entre 1920 et 1960.

Des oeuvres contemporaines reprennent, en verre noir, la forme des moules de bois ou de métal utilisés alors pour une production depuis abandonnée à cause de la concurrence du verre mécanisé, explique Yann Grienenberger, directeur du CIAV.

Aujourd’hui, ses étudiants travaillent sur des oeuvres expérimentales, dont une dizaine sont présentées : carafe à vin chaud, bouteille à compartiment glaçon intégré, bouteille qui peut être utilisée debout ou couchée.

En accumulant sur une palette des dizaines de magnums de Romanée-Conti, l’artiste Nicolas Boulard a créé l’oeuvre de la « vendange qui n’a jamais eu lieu à cause du phylloxera », en 46, explique Mme Tschumi.

Françoise Quardon insère un crâne de verre dans le décanteur, Fabrice Hyber crée une « bouteille-estomac » qui se remplit par son fond, l’américaine Beth Lipman reconstitue en verre une nature morte hollandaise évoquant un banquet terminé, Joséphine Wister Faure a inséré dans une bouteille un dispositif sonore où siffle le chanteur Matthieu Chedid.

La Cité du Vin a également donné carte blanche à la designer Matali Crasset qui a inventé « vino sospeso » (vin suspendu en italien), un « objet à boire » en forme de boules que l’on suspend aux ceps de vigne ou, pour l’exposition, un arbre stylisé.

Les commentaires sont fermés.

Publicité
Simple Share Buttons