ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

15 propositions pour révolutionner l’agriculture

Partager sur

15 propositions pour révolutionner l’agriculture

Découvrez les 15 propositions du livre blanc du réseau Cuma pour révolutionner l'agriculture. (Crédit: Adobe Stock)

A travers l’édition d’un livre blanc, le réseau Cuma formule 15 propositions pour accompagner la révolution agricole. Une initiative forte qui vise à rappeler la force et l’importance des collectifs agricoles dans le développement du secteur.

Les élections présidentielles 2022 approchent à grand pas. Aussi, pour faire entendre sa voix et contribuer aux débats agricoles le réseau Cuma édite aujourd’hui 15 propositions à destination des candidats pour révolutionner l’agriculture. Une initiative nouvelle et engagée pour valoriser le «faire ensemble» et les valeurs humaines portées le réseau.

Et au-delà de cette échéance électorale, la fédération nationale des cuma à travers ce livre blanc intitulé « Faire ensemble pour révolutionner l’agriculture » affirme ses convictions et sa vision pour:

  • Favoriser les investissements collectifs.
  • Accompagner la transition agroécologique.
  • Faciliter l’installation des nouvelles générations.
  • Recréer du lien social et sociétal.

A lire: 2,8 milliards d’euros pour la 3ème révolution agricole.

10.000 agriculteurs mobilisés lors de la Grande Consultation

Par ailleurs, ces 15 propositions ont été construites grâce à la réalisation d’une grande consultation qui a mobilisé plus de 10.000 agriculteurs membres ou non du réseau Cuma. En outre, c’est la première fois qu’une telle mobilisation est réalisée au sein de ce réseau. L’occasion de construire «ensemble» un projet ambitieux qui accompagne le développement agricole de ces 5 prochaines années. Voici quelques-unes de ces propositions.

Ce document militant rappelle entre autre que «30% des charges d’une exploitation sont liés à la mécanisation». Grâce aux cuma «les exploitations gagnent en agilité économique et les nouveaux installés bénéficient une vraie baisse des charges». C’est pourquoi afin d’inciter les investissements collectifs le réseau cuma souhaite la création d’un crédit d’impôt mécanisation collective.

livre blanc cuma grande consultation

Les 15 propositions du livre blanc du réseau cuma.

Révolutionner l’agriculture en soutenant l’expérimentation

Ensuite, pour favoriser l’expérimentation et les changements de pratiques dans le cadre de la transition agroécologique les cuma formalisent 4 propositions. Comme donner une nouvelle ambition aux GIEE pour soutenir les agriculteurs qui expérimentent. De plus, les cuma souhaitent aussi la mise en place d’une déduction fiscale de 40% de l’amortissement annuel de 2023 à 2027 pour encourager l’acquisition d’agroéquipements climato-compatibles.

Par ailleurs, l’emploi est également présent dans les propositions de ce livre blanc. En outre, le développement de l’emploi partagé est plébiscité à travers «davantage de soutien à la mutualisation: recrutement via une aide au premier emploi, développement de groupements d’employeurs multisectoriels impliquant les agriculteurs et d’autres acteurs du territoire.»

Enfin les cuma souhaitent s’investir encore plus fortement dans le scolaire agricole pour développer la culture du #FaireEnsemble dans l’enseignement.

Pour en savoir plus: Télécharger l’intégralité du livre blanc Cuma: Faire ensemble pour révolutionner l’agriculture.

Les 15 propositions du livre Blanc pour révolutionner l’agriculture

1 – Favoriser la résilience des exploitations agricoles et la pérennité des installations en agriculture en encourageant leur fonctionnement via des Cuma à travers la création d’un “crédit d’impôt mécanisation collective”

2 – Soutenir le reconditionnement de matériel agricole par les constructeurs de machines agricoles afin de donner une seconde vie aux équipements.

3 – Encourager l’acquisition d’agro-équipements climato-compatibles à travers une déduction fiscale de  40 % de l’amortissement annuel de 2023 à 2027

4 – Systématiser le diagnostic mécanisation pour tout nouvel installé

5 – Renforcer la dimension territoriale des politiques agro environnementales via la création d’un contrat de transition agroécologique et simplifier les financements via la mise en place d’un guichet unique.

6 – Donner une nouvelle ambition aux Groupements d’Intérêt Économique et Écologique (GIEE) en agriculture en renforçant son volet innovation afin de soutenir les agriculteurs qui expérimentent.

7 – Définir au niveau législatif l’agriculture de groupe. Afin de soutenir les initiatives collectives des agriculteurs quels que soient les modèles juridiques.

Reconnecter agriculture et société

8 – Donner une nouvelle ambition et une plus grande agilité au statut de coopérative d’utilisation de matériel agricole.

9 – Ouvrir le sociétariat des coopératives d’utilisation de matériel agricole. Et ce, afin de permettre d’associer davantage les acteurs ruraux (EPCI, associations, entreprises de l’économie sociale et solidaire).

10 – Développer la culture du “faire ensemble” dans les cursus scolaires agricoles à travers l’application concrète de l’article L800-1 du code rural et le développement de projets avec les établissements.

11 – Développer l’emploi partagé en agriculture à travers un soutien ciblé aux initiatives collectives.

12 – Soutenir le déploiement de l’Erasmus rural en agriculture afin de la reconnecter avec la société.

13 – Intégrer les collectifs d’agriculteurs dans les stratégies et plans de lutte contre l’isolement ou le mal-être des agriculteurs.

14 – Faciliter l’inclusion des agriculteurs dans les projets alimentaires territoriaux. Mais aussi encourager les alliances entre acteurs de l’économie sociale et solidaire.

15 – Décliner le modèle cuma pour des projets collectifs d’acquisition de matériels entre habitants.