[2020 vue par la Rédac’] Les étranges canaux de l’information

A l’occasion des fêtes de fin d’année, Entraid’ vous propose une web-série « 2020 dans les yeux de la Rédaction ». Chaque journaliste de l’équipe vous livre sa vision sur l’année qui se termine, ce qu’il en retient, ce qu’il a aimé ou pas. Episode n°5.

2020, l'année de l'accélération des dématérialisations.

2020 vue par la Rédaction – épisode 5.

Dans mes yeux en 2020, un vide intersidéral à la lecture de certaines lignes écrites ou relayées par Entraid. « Un seul conducteur par tracteur par jour », « évitez », puis « limiter » les réunions en rayant absolument les temps conviviaux des ordres du jour. Autant de conseils ou de mesures de bon sens face au contexte d’urgence que le monde a connu ces douze derniers mois. En même temps des freins saisissant aux dynamiques dans les groupes.

2020 vue par la Rédaction : année d’accélération des dématérialisations

Désormais on s’habitue, on s’adapte et/ou on valorise. Déjà, l’impolitesse est largement entrée dans les mœurs. Reverra-t-on une poignée de main un jour ? Plutôt acceptées aussi, voire plébiscitées, les solutions de communication digitalisées. Elles ont gagné à marche forcée le fin fond des campagnes. Le webinaire, la visioconférence ont révélé leurs avantages. Ils deviennent une corde supplémentaire pour le partage d’informations et d’expériences, complémentaires du reste du panel.

Formation, article, réunion + webinaire

Les adaptations naturelles devraient continuer de fleurir. Peut-être le masque chirurgical ou la douchette de gel hydroalcoolique enrichiront définitivement la liste des EPI nécessaires pour utiliser les automoteurs de la cuma. Voire pour venir exprimer de vive voix son opinion à l’AG. Si toute cette vie continue de prendre une forme physique.

Car je le vois de mes yeux, moi qui travaille du fond de mon lit, imaginer un jour piloter une ferme sans sortir de sa chambre devient chaque jour un peu moins farfelu. Nous sommes déjà un million de marins, même pas en herbe, à conduire un bateau imaginaire autour du monde, en compétition directe avec des aventuriers bien réels et qui s’imaginaient naviguer seuls. Pourquoi n’en serait-il pas de même avec un tracteur ? Une machine à traire ? Ou encore le robot à vendanger de la cuma ?

Du temps pour regarder des films

A l’heure où une nouvelle année commence, sans Avenir agricole, puisque la presse professionnelle aura aussi perdu de sa diversité en 2020, le choc du 17 mars est loin. Mais les questions et les incertitudes, les inquiétudes ou les rêves restent forts. Le pangolin n’aura peut-être été qu’un vecteur d’accélération des dématérialisations, au cours de cette année définitivement étrange.

Car qui aurait dit, il y a 365 j que j’aurais été à l’origine d’une audience de plus d’un million de visiteurs en 6 mois, rien qu’en vidéo sur Facebook ? Certainement pas moi !

Entraid Vidéos

5 choses à ne plus faire au volant du tracteur

Autocollants « Angles Morts » : obligatoires dans l’agricole ?

4 astuces faciles en termes de reconnaissance

Fidélité à une marque de tracteur : qui est le champion ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement