Agritourisme : comment pratiquer l’activité en toute tranquillité?

La valorisation touristique du patrimoine rural s’affirme d’année en année. Cette activité complémentaire à la production agricole, présente toutefois des risques particuliers à anticiper.

L’exploitation viticole des frères Moine à Chassor (Charente) développe l’oenotourisme. En matière d'accueil du public, il convient de prendre les mesures préventives nécessaires pour éviter tout risque de dommages aux visiteurs. (photo : Fdcuma Charentes)

Le tourisme rural est une des tendances structurantes du tourisme en France. Toutes les régions font valoir leurs atouts avec le tourisme de territoire. Sous toutes ses formes, le tourisme rural représente environ un tiers de la fréquentation touristique totale.

Une offre de tourisme agricole

Un exploitant agricole peut proposer plusieurs hébergements : gîte rural, chambre d’hôte, camping à la ferme, aire naturelle de camping, activités sportives ou de loisir, etc. Il peut aussi offrir des solutions de restauration avec les tables d’hôtes, les fermes auberges ou des goûters et en profiter pour faire découvrir son métier. C’est ce que font notamment les viticulteurs avec la découverte, encore appelée œnotourisme, de leurs pratiques agricoles ou de leur patrimoine bâti.

Enfin, faire venir les touristes est un moyen de valoriser les produits par la vente directe à la ferme.

Des risques spécifiques au tourisme rural

Le développement d’une activité touristique, puisqu’elle consiste à accueillir du public sur votre exploitation, s’accompagne de risques. Il est recommandé de passer au crible votre exploitation. Et avec un œil « soupçonneux », imaginez les risques pour un touriste :

  • engins mal stationnés ou accessibles aux enfants,
  • produits toxiques,
  • matériels usés,
  • sols glissants, etc.

Vous devez garantir la potabilité de l’eau aux robinets, les protections aux fenêtres, balcons, sécuriser l’accès à la piscine ou encore la sécurité électrique. Quand bien même cela serait anodin pour vous, ces lieux sont autant de risques pour un citadin. Plus encore pour un enfant!
À chaque activité particulière correspondent des risques spécifiques. Et certaines activités de diversification peuvent notamment engager votre responsabilité civile…

Exercez votre activité en toute sérénité

En complément des mesures préventives mises en place, il est primordial de vous assurer contre les conséquences des dommages que vous pouvez infliger à vos visiteurs. Notamment en cas d’accident, qu’il s’agisse de dommages causés par vous ou par vos employés. La garantie «responsabilité civile du fait de vos activités de diversification»(incluse dans l’assurance multirisque agricole) prend en charge les conséquences pécuniaires des dommages causés à autrui, dont la responsabilité vous incombe malgré les précautions prises.

À lire aussi :

Plus de transparence pour les locations de meublés de tourisme 

La France ambitionne de devenir la référence mondiale pour l’oenotourisme 

Agriculture, tourisme : quel sera l’impact du Brexit pour la France ? 

Entraid Vidéos

5 choses à ne plus faire au volant du tracteur

Autocollants « Angles Morts » : obligatoires dans l’agricole ?

Immatriculations : date butoir au 31 août 2020

Ai-je le droit de jouer aux jeux vidéos en cabine ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement