Amazone sèmera le maïs à 15 km/h avec son Precea

Un nouveau système de distribution, une fertilisation innovante, et le choix entre un entraînement mécanique sans chaînes ou électrique caractérisent le semoir monograine Amazone Precea qui sera lancé à l'Agritechnica.

Une des autres versions offre un écartement variable.

Amazone a développé un nouvel élément de sélection des graines pour semoir monograine. Il équipe le Precea, qui sera lancé à l’Agritechnica, en 3 m fixe et 6 rangs télescopique. Le système utilise un disque perforé, alimenté en semence par de l’air sous pression. Le sélecteur agit à 3 niveaux. Son réglage se fait manuellement ou en cabine sur la console, à partir d’alertes fournies par une cellule de détection des manques et des doubles.

semoir monograine Amazone Precea

Peu d’efforts pour entraîner la distribution.

semoir monograine Amazone Precea

Sélecteur à 3 éléments.

Entraînement mécanique sans chaînes

L’entraînement de la distribution demande peu de puissance grâce à une chambre de pression rotative. Il est mécanique ou électrique selon la version choisie. En mécanique, un arbre remplace les traditionnelles chaînes. Il assure une meilleure efficacité énergétique, et une bonne régularité jusqu’à 12 km/h.
La mise en terre « à l’américaine » comprend deux disques dont un ouvreur, et une roulette de rappui des graines. Elle affiche une force de terrage maxi de 220 kg en réglage mécanique, et 400 kg en réglage hydraulique. Capacité : 55 l de semence par élément, 950 ou 1250 l d’engrais, 17 l de micro-granulés, version à couplage rapide QuickLink pour le semis en combiné.

semoir monograine Amazone Precea

Des réglages sans outil.

L’engrais localisé sur chaque grain

Enfin, Amazone a développé un dispositif de fertilisation localisée encore inédit : le FertiSpot. Le principe : au lieu d’apporter l’engrais sur une ligne continue, il est délivré par « portions » au niveau de chaque grain. Le constructeur fait pour cela appel à un « séquenceur », une chambre dans laquelle un doigt-cuillère rotatif retient l’engrais qui arrive en continu pour le projeter par paquets au niveau de chaque grain. Le moteur électrique qui l’entraîne est pour cela synchronisé avec l’entraînement de la distribution. Amazone estime pouvoir ainsi économiser 25% de l’engrais starter, pour un résultat identique.

fertispot amazone fertilisation localisée semoir monograine

Les explications du constructeur.

En complément : notre dossier Agritechnica 2019.

Entraid Vidéos

Un cueilleur articulé pour lutter contre la pyrale chez Geringhoff

Hardi prépare un « snipeur d’adventices »

New Holland T6 Methane Power, une série commercialisable en 2020

Kubota dévoile la 3e génération de tracteurs M7

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement