Antivol: la cuma de Sarraziet expérimente le boîtier Khiko

Le boîtier antivol Khiko est actif en permanence, impossible à extraire. Il signale tout déplacement de la machine; toute tentative d’extraction est également systématiquement signalée à son propriétaire.

Remise de la Balise antivol Khiko à la Cuma de Sarraziet par son fondateur Pascal Lavaur.

La cuma de Sarraziet  a gagné* un boîtier intelligent de prévention du vol de matériel agricole, conçu par la startup bordelaise Go4ioT, sous le nom de Khiko.

Les responsables de la cuma ont donc accueilli le président fondateur de la société, Pascal Lavaur, pour la mise en place de ce petit boitier blanc antivol.

Lire également « Un antivol qui vous appelle »

Son fonctionnement est très simple. Il s’agit d’un boîtier actif en permanence, impossible à extraire, qui signale tout déplacement de la machine sur laquelle il est fixé.

Toute tentative d’extraction (à la masse ou à la meuleuse) est également systématiquement signalée à son propriétaire.

Toute tentative d’extraction (à la masse ou à la meuleuse) est systématiquement signalée à son propriétaire.

Le dispositif fait appel à trois réseaux de connexion différents. Et ce, pour éviter tout risque de brouillage de la localisation. Ce qui permet d’éviter toute zone blanche. Mais aussi de continuer à signaler sa localisation même en dehors des frontières européennes.

Fabrication française

Autres points forts soulevés par le fondateur: la fabrication française, l’absence d’abonnement, et une batterie rechargeable longue durée (plus d’un an entre chaque rechargement et au moins 7 années de vie).

À noter que ce produit Khiko a été lauréat aux Sommets d’or 2020 du Salon de l’Elevage, et nommé dans le catalogue numérique du Sima Innovation, AWARD 2021.

La cuma de Sarraziet a fait le choix d’installer ce  kit antivol sur son tracteur de 200cv neuf. De quoi rassurer son président, Pierre Sourbié, qui «craint toujours un vol de ce type d’engin.» Même si, pour l’instant, il n’y en a pas eu localement, «c’est un phénomène qui est malheureusement de plus en plus répandu.» Surtout au moment où les périodes de gros travaux battent leur plein et que les matériels circulent dans tous les sens!

*Lors de la traditionnelle tombola organisée à l’occasion de l’assemblée générale annuelle de la Fédération des cuma Béarn Landes Pays Basque, la cuma de Sarraziet  a gagné le 4e prix, offert par le Crédit Agricole d’Aquitaine.

 

 

Entraid Vidéos

«Le collectif fait la force» et c’est le Ministre qui le dit !

Le désherbage mécanique en mode digital

Epandage de précision: difficile en zone de montagne

Semis direct: 14 outils comparés dans la Somme

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement